Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Qui êtes-vous Elsa Triolet? : une femme dans le siècle

Écrit par Christian Kazandjian Catégorie : Théâtre Mis à jour : dimanche 11 mars 2018 18:24 Affichages : 531

Elsa TrioletPar Christian Kazandjian - Lagrandeparade.fr/ La pièce "Qui êtes-vous Elsa Triolet?" ramène en pleine lumière une femme, écrivaine, témoin des convulsions du XXe siècle.

Qui êtes-vous Elsa Triolet : telle est la question que se pose une journaliste jouée par Julie Berducq-Bousquet, à l’heure d’écrire un article sur la femme que le monde connaît compagne d’Aragon. Et voici qu’apparaît, magie du théâtre, Elsa (Brigitte Damiens), lumineuse –elle avouera aimer la mode et l’élégance. Un violoncelle (Frédéric Borsarello) l’accompagne, comme il introduira, durant tout le spectacle, une nouvelle tranche de vie contée par l’héroïne. 
Ella Kagan naît en 1896, en Russie au sein d’une famille juive bourgeoise. Elle est amoureuse du poète Maïakovski que sa sœur Lili Brik lui soufflera ; elle fréquente Malevitch, Pasternak, Rotchenko. Elle abandonne son pays, à la veille de la révolution pour suivre en France son époux : elle devient Elsa Triolet. Là, après bien des péripéties, elle rencontre « le 6 novembre 1928, à 17 heures, au bar de la Coupole » Louis Aragon. Ils ne se quitteront plus, jusqu’à ce qu’elle décède le 16 juin 1970, au moulin de Saint-Arnoult-en-Yvelines, siège aujourd’hui de la Maison portant leur deux noms accolés.
Le texte de Dominique Wallard s’attache à donner la parole à une femme d’exception que la chronique a trop souvent ravalée au rang d’épouse et de muse du poète. Elsa Triolet fut une femme dans toute sa grandeur, engagée en politique et en défense de la culture. Mais d’abord romancière. Ne fut-elle pas la première femme – qui plus est « russe, juive et communiste » - à obtenir le prix Goncourt en 1944 pour "Le premier accroc coûte 200 francs" ? Elle avoue que c’est l’écriture qui lui permis de surmonter les épreuves extérieures et à l’intérieur du couple, dans les moments de tension avec Aragon (elle pensera même au suicide). Après lecture d’une lettre à Louis où elle écrit : « ce que je ne supporte pas, c’est la manière dont tu te tiens sur la défensive, les barbelés et les fossés », elle démonte ce que fut l’image qu’on voulait donner d’eux : « les couples sont mythiques pour ceux qui les regardent, par pour ceux qui les vivent ». Elsa Triolet et Louis Aragon restent toutefois ce couple de géants de la littérature, s’étant liés d’amitié avec Neruda, Gide, Malraux, Man Ray etc., tout le monde intellectuel et culturel du siècle. Elsa Triolet a écrit plus de vingt romans ; citons : "Le cheval blanc", "Le monument", "Roses à crédit", "Le rossignol se tait à l’aube" ; elle a traduit Maïakovski en français, Aragon en russe. Pas mal pour celle qu’on aurait voulu confiner au rôle de simple muse !
L’évocation de l’écrivaine est bien servie par le texte de Dominique Wallard, la mise en scène de Julie Berducq-Bousquet et l’interprétation tout de nuances de Brigitte Damiens, modulant tour à tour, avec un délicieux accent russe, l’humour, la colère contenue, l’élégance dans le port, pour donner vie à une femme ancrée avec courage et détermination dans son époque. Quant à l’apport du violoncelle, il n’est pas que d’ornement : il fait contre-point lors des évocations dramatiques (guerre d’Espagne, autodafés nazis) et des moments d’exaltation poétique (Elsa citant quelques vers du poème d’Aragon, symbole de la Résistance, Les lilas et les roses). Ne dit-on pas qu’il est l’instrument le plus proche de la voix humaine ? Il donne donc de la voix, devenant verbe, quand se suspend le dialogue. Un verbe qui, passant de la pensée à l’écrit - le décor déborde de livres - a permis à Elsa Triolet de vivre.

Qui êtes-vous Elsa Triolet?
Texte de Dominique Wallard
Mise en scène : Julie Berducq-Bousquet

Dates et lieux des représentations: 
- Jusqu'au 13 avril 2018 au Théâtre de Nesle Paris 6e (01.46.34.61.04.), le vendredi à 19 heures et du 31 mars au 21 avril le samedi à 16 heures