Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Life is : une musique imagée, fluide, souple qui invite à l'abandon et au bien-être

Écrit par Dominique Flacard Catégorie : Lyrique Mis à jour : samedi 9 février 2019 14:15 Affichages : 241

Grazzia GiuPar Dominique Flacard - Lagrandeparade.com/ On est séduit par la liberté d'inspiration de l'album "Life is", réalisé autour de chansons relatant des épisodes de la vie et dans lequel le plaisir de chanter inonde l'oreille de l'auditeur. La voix chaleureuse et profonde de Grazzia Giu le plonge dans un univers musical réconfortant et subtil. La complicité entre la chanteuse et le pianiste Lionel Mellot, la profondeur d'une contrebasse délicate, jouée par Paul Cuttat, liée aux élans sonores du cajon de Richard Martinez, créent une identité musicale rayonnante et épanouie. Cet album s'impose comme une évidence.

La musique imagée, fluide, souple invite à l'abandon, au bien-être  tout au long des onze titres dont deux sont des reprises, Space Oditty de David Bowie et Perfect Day de Lou Reed. Les autres compositions sont signées, musiques et textes, de la chanteuse elle-même. Citons les participations de Médéric Colignon au buggle dans le second titre, Try again, qui apporte une couleur intérieure, nostalgique, de Gérard Tempia au violon dans les troisième, cinquième et septième titres qui contribue à une ambiance nostalgique, romantique. La vocalité de Loîs Le Van enrichit le huitième chant, Softly Whisper et lui apporte un surcroit de mystère.

Les improvisations du pianiste et du contrebassiste respectent le temps de la chanson, genre musical bref qui n'excède pas quatre minutes trente cinq dans cet album. Intervenant souvent après les seconds couplets, ils développent les émotions exprimées par tous ces chants dans lesquels la chanteuse narre des moments de sa vie. Les accords, l'harmonie sont issus du jazz alors que les mélodies, certains accompagnements sont proches d'un langage plus classique. Cette synthèse entre des styles musicaux différents trouve son unité dans la voix de la chanteuse, une voix à l'ambitus large et ample, qui transmet avec sensibilité et des nuances raffinées allant jusqu'au pianissimo, les émotions des évènements de la vie.

Softly whisper est un chant nostalgique, empreint de romantisme dans lequel les instruments ponctuent les paroles de la chanson. Un motif mélodico-rythmique, joué de façon récurrente par le pianiste, nous laisse entendre une petite voix intérieure qui cherche, avec délicatesse mais obstination, à s'affirmer. Les introductions des différentes chansons, campent des ambiances particulières d'où émerge la voix dont les accents, les intonations rappellent Barbara. La conclusion confiée au cajon accentue le caractère étrange du chant In space qui débute dans une ambiance raréfiée. Chaque chant est conçu avec précision. Les figuralismes composent une musique imagée où chacun se laisse porter par son écoute, sa sensibilité, son ressenti.

Romantique et personnel, cet album est un voyage, une aventure au sein de la musique qui reflète celui de la vie. Il paraît le 8 Mars 2019 chez Inoui. Nous lui souhaitons bon vent !

Life is
Grazzia Giu
INOUÏ DISTRIBUTION
Dans les bacs : 8 mars 2019

Le site de l'artiste