Bridget Jones Baby : les aventures drôlatiques d'une quarantenaire à croquer

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Cinéma Mis à jour : vendredi 23 septembre 2016 15:00 Affichages : 2786

Bridget JonesPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ En 2001 débarquait sur le grand écran une jeune femme aux formes généreuses, pétillante à souhait, atteinte de logorrhées pitoyables - mais attachantes - dès lors que ses joues rosissaient, et dont le coeur hésitait entre le séducteur impénitent Daniel Cleaver et le taiseux Mark Darcy. Sa culotte couvrante avait, à l'époque, lancé une mode et avait fait baisser - un temps- les ventes de string. Si, si... Trois ans plus tard, "Le journal de Bridget Jones" était suivi d'un nouveau volet "L'âge de raison" où Bridget, la trentaine bien passée, semblait enfin avoir trouvé l'amour avec Darcy...mais sa nature gaffeuse et son manque de confiance en elle provoquent une séparation ...qui la mène jusqu'à la Thaïlande et les bras de Daniel...et même jusqu'à la prison! Incarcération dont elle se voit libérée grâce à son chevalier servant habituel, Mark, qui fait mine de n'y être pour rien.

Et voilà qu'en septembre 2016 Bridget nous revient, du haut de ses 43 ans, la taille svelte mais quelques rides séduisantes imprimées sur le visage, toujours aussi "All by myself" qu'avant. Sauf que, passée la quarantaine, autour de soi, tout le monde est en couple et pouponne. Bridget est donc la marraine attitrée de la progéniture de ses potes affectueux, elle s'éclate dans son boulot de productrice sur une chaîne TV, supporte vaillamment les questions inquiètes et itératives de sa mère à propos de son horloge biologique et de la possibilité de faire un bébé toute seule...mais, quand le rideau se baisse, dans son appart douillet, les pétages de câble de la trentaine reprennent et la solitude est une compagne difficile à accepter. Puis, un jour, dans un festival musical délirant, trop d'alcool la mène jusqu'à la yourte d'un célibataire milliardaire terriblement attirant (craquant Patrick Dempsey ) où elle évacue des mois de frustration sexuelle...et quelques jours à peine plus tard, le hasard la fait tomber dans le lit de Mark...Ah, et puis après, Bridget découvre qu'elle est enceinte : qui est le père?

Retrouver toute cette bande d'acteurs est sans doute le premier plaisir de cette saga romantique. Quinze ans sont passés depuis la première apparition à l'écran et le flashback que nous offre un moment d'égarement nostalgique de Mark fiche un sacré coup de vieux aux acteurs...et aux spectateurs. Mais soit! Ils ont vieilli, Bridget a maintenant le charme de la quarantaine assumée et en cela l'interprétation de Renée Zellweger est toujours aussi parfaite. Elle incarne avec une justesse méritoire la femme souriante et battante envers et contre tout. A ses côtés, Patrick Dempsey et Colin Firth apportent la dose de charme indispensable pour faire palpiter les coeurs. Emma Thompson - qui co-signe le scénario avec Dan Mazer -, en gynécologue aussi pince-sans-rire que compréhensive, est un personnage délicieux. Sharon Maguire, qui avait laissé la main à Beeban Kidron pour le deuxième opus, revient aux fondamentaux avec une caméra sensible et un rythme qui ne faiblit pas. Ce nouvel opus s'avère d'une très grande drôlerie ( les scènes cocasses s'enchaînent et les zygomatiques s'en donnent à coeur joie) et narre avec tendresse et intelligence les nouvelles péripéties sentimentales de notre célibataire préférée. A voir incontestablement. Aussi récréatif que revigorant. 

Bridget Jones Baby
Date de sortie en France : 5 octobre 2016 (2h 03min)
Réalisation : Sharon Maguire
Scénario : Emma Thompson et Dan Mazer, d'après les personnages de Helen Fielding
Direction artistique : David Hindle et Jonathan Houlding
Décors : Roya Fraser et Sara Wan
Création des décors : John Paul Kelly
Costumes : Steven Noble
Photographie : Andrew Dunn
Montage : Melanie Oliver
Musique : Craig Armstrong
Casting : Nina Gold
Producteurs : Tim Bevan, Eric Fellner et Debra Hayward
Co-producteur : Jane Robertson
Avec Renée Zellweger, Patrick Dempsey, Colin Firth, Emma Thompson, Gemma Jones, Shirley Henderson, Jim Broadbent, James Callis, Celia Imrie....

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer