Mon chien stupide : Yvan Attal et son autopsie douce-amère de la crise de la cinquantaine

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Cinéma Mis à jour : lundi 4 novembre 2019 07:06 Affichages : 291

mon chien stupidePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ Henri est un écrivain raté, du moins est-ce ainsi qu'il se perçoit. Auteur d’un roman à succès il y a vingt-ans, depuis, une épouse, trois fils et une fille sont venus compléter sa charge affective, sociale et matérielle mais plus la moindre inspiration de génie! En pleine crise de la cinquantaine, il remâche son amertume et baigne dans une nostalgie qui le rend mou, accusant Cécile  et ses quatre mômes d’être responsables de sa carrière gâchée….jusqu’à ce qu’un soir d’orage s’invite un gros chien benêt dans cette maison conflictuelle.

Un clébard complètement obsédé par la fornication et qui ne saute que sur les mâles…Henri décide d’adopter cet animal que toute la famille souhaite voir partir immédiatement. L’occasion de secouer un peu le linge sale, de réveiller les blessures narcissiques et de faire réagir une maisonnée qui en avait incontestablement besoin!

Yvan Attal s’est emparé de l’oeuvre de John Fante avec pertinence. User de la littérature pour parcourir ses propres démons, ses propres déboires familiaux, ses propres incertitudes s’avère un exercice cinématographique diablement intéressant. Dans cette fiction, la fabuleuse Charlotte Gainsbourg joue Cécile avec une belle présence, tout à la fois empreinte de fragilité et de douceur, de gravité et d’espièglerie; Ben Attal joue Raphaël, le fils aîné addicted au cannabis et à l'instabilité désarmante. L’occasion d’emmêler la réalité à la fiction et de partir de l’intime pour évoquer des problématiques universelles.

Dans ce film, on applaudit d’abord l’écriture fine du scénario qui a su conserver la facture littéraire de l’oeuvre adaptée, notamment dans les monologues en voix-off mais aussi la division en chapitres aux titres clins d’oeil amusants. Ce chien Stupide est un élément perturbateur aussi désopilant qu’efficace pour faire s’effondrer l’équilibre précaire sur lequel tenait bon gré mal gré une famille en crise. La distribution séduit parce qu’elle sait rester à sa place et qu’elle sert une histoire qui devient vite celle de tout un chacun…Si tout le monde n’aspire évidemment pas à trouver l’inspiration auprès des Niobides dans les jardins de la Villa Médicis, qui ne se demande pas tout le temps ce qu’aurait été sa vie s’il avait fait d’autres choix?!
Un long-métrage intelligent, une comédie douce-amère récréative et inspirée!

Mon chien stupide
D’après le roman de John Fante
Date de sortie : 30 octobre 2019 (France)
Durée : 1h45
Réalisateur : Yvan Attal
Sociétés de production : Same Player; Montauk Films; Good Times Productions
Scénario : Yvan Attal, Dean Craig, Yael Langmann
Avec Yvan Attal, Charlotte Gainsbourg, Pascale Arbillot, Eric Ruf, Adèle Wismes, Pascale Arbillot, Sebastien Thierry, Ben Attal, Pablo Venzal, Panayotis Pascot, Oscar Copp, Lola Marois Bigard

stupide