Everest : une montagne que Baltasar Kormákur gravit avec pesanteur

Écrit par Gwendoline Costes Catégorie : Cinéma Mis à jour : samedi 10 octobre 2015 14:44 Affichages : 1738

EverestPar Gwendoline Costes - Lagrandeparade.fr/ Nul doute que le réalisateur Baltasar Kormákur  s’attaque ici à une montagne. Au propre comme au figuré.  Avec un casting 4 étoiles (même parmi les seconds rôles pourtant pas exceptionnels), il nous plonge au cœur de l’Everest durant la meurtrière saison 1996.


Surprenant Everest. Attirant sommet qui pourrait laisser présager un blockbuster. Évidemment les images sont impressionnantes mais l'on touche ici plus à la réalité de ce que doit représenter ce genre de défi qu'à un film à grand spectacle. On commence d'abord par faire connaissance avec les protagonistes qui semblent porter chacun leur épée de Damoclès : il y a clairement une sorte de fascination morbide à suivre cette histoire. Impossible de ne pas se poser la question dès le début du film de qui va en sortir indemne et surtout... va mourir. La galerie des personnages s'avère assez sommaire: le gentil facteur financé par les enfants d'une école de son quartier, le riche américain qui noie sa dépression dans les sensations fortes, le guide précautionneux futur papa, le spectre est large. Et puis la montagne. Dès le début on est prévenu: elle ne fera de cadeau à personne. La longue liste des risques encourus à vouloir la franchir semble interminable et donne un bon aperçu de ce que l'on va voir par la suite. Reste à l'arrivée un petit goût d'inachevé. Le film oscille entre souci de réalisme et tentative d'attachement aux personnages mais, comme son rythme, se révèle un peu pesant. Le réalisateur cherche peut-être à nous faire vivre cette "aventure" à la manière d’un documentaire sans jamais vraiment aller au bout de sa démarche. Dans le même esprit, National Geographic proposait, il y a quelques années, un documentaire sur le sujet qui se bornait aux faits et avait le mérite d'être concis.

Ce long-métrage reste cependant intéressant tant il raconte cette course effrénée que l'homme s'impose pour aller toujours plus loin, plus haut, plus vite, en oubliant que l'argent n'achète pas tout (surtout pas la sécurité dans de telles conditions) et que la nature aura toujours le dessus sur nous.

Everest
Date de sortie: 23 septembre 2015 (2h2min)
Réalisé par Baltasar Kormákur
Avec Jason Clarke, Jake Gyllenhaal, Josh Brolin, John Hawkes, Robin Wright, Emily Watson, Michael Kelly, Keira Knightley