« Pierre, » de Christian Bobin : hommage à Soulages…

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Wor(l)d Trip Mis à jour : samedi 19 octobre 2019 21:06 Affichages : 444

BobinPar Serge Bressan - Lagrandeparade.com /Dès les premiers mots, dès les premières lignes, on est prévenu : « Je me moque de la peinture. Je me moque de la musique. Je me moque de la poésie. Je me moque de tout ce qui appartient à un genre et lentement s’étiole dans cette apparence ». Suit un aveu, une confidence : « Il m’aura fallu plus de soixante ans pour savoir ce que je cherchais en écrivant, en lisant, en tombant amoureux, en m’arrêtant net devant un liseron, un silex ou un soleil couchant ». En une petite centaine de pages, après « La Nuit du cœur » (2018) et l’évocation de l’abbatiale de Sainte-Foy de Conques, Christian Bobin nous offre un hommage au peintre Pierre Soulages- titre dudit livre : « Pierre, ». « Soulages est plus que peintre », précise l’auteur, ajoutant que Bach était plus qu’un musicien et que Rimbaud « n’est poète que secondairement ». 

Avec Christian Bobin, on découvre depuis tant et tant d'années la cartographie de la vraie vie. Evidemment, il est des autoproclamés docteurs ès littérature qui le raillent- parce qu’il serait trop modeste ? trop discret ? parce qu’il pointe à tout coup justement et efficacement la vie qui va avec ses enfants rieurs, ses défunts, les herbes folles et une lumière qui passe à travers des feuilles d’arbre ou de haie… Chez Bobin, la technique et la force ne dirigent pas le monde. Dans tous ses textes, il y ajoute un souffle spirituel. Des textes dans lesquels l’inutile n’a pas place. Seul, l’essentiel a droit de cité chez cet auteur qui aime tant le bruit de la balançoire… Dès lors, on ne s’étonne pas qu’il rédige un hommage, une ode à Pierre Soulages, 100 ans le 24 décembre prochain, figure majeure de l’abstraction, près de 1 550 tableaux peints à ce jour, grand maître de l’outrenoir et peintre vivant le plus cher du monde.
Présentant « Pierre, »- le nouveau texte de Christian Bobin, l’éditeur prend soin de préciser : « Ce livre n'est ni un essai, ni une biographie de Pierre Soulages, c'est un exercice d'admiration doublé d'une réflexion sur la « présence » du peintre et sur « l'énigme du surgissement de toute présence sur terre », qu'il s'agisse du père de l'auteur, d'un chauffeur de taxi ou de l'inconnu rencontré dans le train de Sète ». Ainsi, l’auteur emmène le lecteur, lui fait entendre la voix du peintre, visiter sa maison à Paris, son atelier- garage et rencontrer ses amis, lui montre ses tableaux. Soulages par Bobin, c’est aussi le songe d’une nuit d’hiver, le voyage en train de l’écrivain la nuit de Noël 2018, direction Sète pour fêter l’anniversaire du peintre… Dans « Pierre, » et toutes ses pages, Soulages est là sans être là. C’est tout l’art de Christian Bobin, écrire un portrait intime, y développer sa « thèse de philosophie » et, mieux encore, plus fort encore, mettre de la couleur dans le monde du maître de l’outrenoir !

Pierre,
Auteur : Christian Bobin
Editions : Gallimard
Parution : 3 octobre 2019
Prix : 14 €

Alors nous respirerons, nous reprendrons une rasade d'air frais, comme nous n'osions plus le faire depuis des siècles. Un enfant affamé de deuil nous aura sauvés de nos fêtes mortifères. À cette superbe raison de vivre- se taire et s'appliquer à une tâche matérielle, humble- j'ajoute la lecture de poèmes. Ce n'est pas une spécialité d'écrivain, c'est une affaire commune: les rayonnants d'amour savent que ceux qu'ils aiment sont des poèmes de chair et d'âme.