À la pointe de l’épée : une œuvre forte et dérangeante, un cycle flamboyant et des personnages inoubliables !

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Science Fiction & Fantasy Mis à jour : samedi 23 novembre 2019 11:57 Affichages : 137

pointePar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.com/ Dans la Cité, les nobles, pour éviter de s’entre-tuer, font appel à des bretteurs professionnels. Ils vivent sur la Colline, lieu de résidence des privilégiés, tandis que le peuple, serveuses, tenancières de bars, hommes de main, hors-la-loi, proscrits et prostituées s’entasse dans les Bords-d’Eaux. Richard Saint-Vière est le plus fameux des bretteurs des Bords-d'Eaux. Aussi brillant qu'impitoyable, ce dandy gagne sa vie comme mercenaire en vendant ses talents d’épéiste au plus offrant, sans trop se soucier de morale. Tout se complique lorsqu’il se retrouve au cœur de manœuvres politiques menées par certains nobles de la Cité. Saint-Vière va dès lors s’inscrire au centre d’un jeu de pouvoir qui pourrait bien finir par lui coûter la vie... Saint-Vière est un personnage ambivalent, violent et n’hésitant pas à tuer, pour de l’argent ou parce qu’on le dérange, mais au passé lourd, entre naissance bâtarde, comportement odieux de la noblesse et abjection de sa famille maternelle. Dans le contexte où il vit, la violence est légitime et acceptée. Il se sert de son talent pour se construire une vie, dans un système qui ne lui laisse aucune autre place. C’est un charmeur, mais également un tueur de sang-froid. Il utilise son intelligence et son amoralisme pour survivre, et ne baisse que très rarement sa garde.

L’une des grandes forces d’Ellen Kushner réside dans la construction de ses personnages, d’une profondeur et d’une consistance frappantes. Richard est gay, mais ce n’est pas le sujet. Elle présente ce fait comme tous les autres, et aucun protagoniste n’y accorde d’importance. Alec, son amant, est d’une ambivalence rare, déchiré entre sa naissance et ses aspirations. Mais leur histoire, même si cela n’est jamais dit clairement, est une véritable histoire d’amour. La galerie de personnages qui les entoure est tout aussi soignée, chacun acquiert une personnalité propre, qui le rend intéressant, à défaut d’être attachant. L’autre atout d’Ellen Kushner est son écriture, d’une fluidité remarquable, rehaussée de dialogues savoureux et percutants. L’univers qu’elle décrit prend vie sous nos yeux et le lecteur saisit parfaitement tant la géographie que l’historique de la ville et de son système politique et social.

Les éditions Actusf offrent avec cet ouvrage une épopée flamboyante, composée d’un roman et de cinq nouvelles, présentés de façon chronologique, si l’on excepte la dernière, Cape rouge, qui signe la première apparition de Richard Saint-Vière et d’Alec. Elle n’est plus tout à fait raccord avec le cycle complet et a donc été ajoutée à la fin, dans un souci d’exhaustivité. Ce récit est inédit en français, comme deux autres nouvelles, Au temps où j’étais brigand et Le Duc des Bords-d’Eaux. Les lettres d’Octavia Saint-Vière, la mère du héros, ont été écrites spécialement pour cette publication ; elles font le lien entre chaque texte et éclairent les zones d’ombre encore existantes. Roman d'aventures plein de péripéties, hommage rendu à Dumas et aux grandes sagas de cape et d'épée, À la pointe de l'épée est une œuvre forte, souvent dérangeante, sur la place sociale, le déterminisme et la moralité de la violence. Une formidable galerie de personnages, désespérés au point de tout risquer, donne corps au récit et fascine le lecteur.

À la pointe de l’épée
Autrice : Ellen Kushner
Éditions : Actusf
Collection : Perles d’épices
Parution : 11 octobre 2019
Prix : 24,90 €