Entre troll et ogre : drôle et émouvant, divertissant et profond, un roman puissant qui se lit d’une traite, tout en interrogeant la notion d’humanité

Écrit par Sylvie Gagnère Catégorie : Science Fiction & Fantasy Mis à jour : jeudi 20 septembre 2018 14:51 Affichages : 193

actusfPar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.fr/ Arsouille est un vieux troll désabusé et perclus d’arthrite. Plus grand-chose ne l’inquiète, à part bien sûr les ogres, la guerre et son petit-fils qui doit entrer au collège... Un soir, Arsouille reçoit une lettre de son jumeau qu’il n’a pas vu depuis cinquante ans. Sauf que ce n’est pas possible : son frère est un ogre et les ogres n’écrivent pas aux trolls. D’ailleurs, les ogres ne font pas dans l’affectif, jamais. Alors, qui a écrit cette lettre ? Arsouille, qui ne sait pas déchiffrer une carte, va devoir se rendre sur le front pour le découvrir.
Dans cet univers-là, les enfants sont indifférenciés, mais, lorsque survient la Grande Poussée Dentaire, ils se transforment, soit en troll gouverné par ses pulsions et aux capacités intellectuelles limitées, soit en ogre, plus capable d’apprentissage, mais totalement dénué de sentiments. Les humains ont disparu, et vous savez quoi ? Et bien, leur créativité, leur aptitude à travailler ensemble pour un but commun manquent cruellement à ce système coupé en deux ! Les ogres sont disciplinés et rationnels et régentent par la terreur les trolls, bagarreurs et incultes, qui constituent la chair à canon (et à boucherie) de ce monde.
Le personnage d’Arsouille, râleur et désabusé, emporte vite l’adhésion quand s’exprime son amour pour son petit-fils ou son désir pour une vieille trolle un peu incontinente, quand il fond devant un trollinou malheureux ou protège un troll blessé. Ce vieux grincheux se révèle très attachant et l’on suit avec bonheur ses aventures jusqu’au front, à la recherche de ce frère, qui ne peut pas lui avoir envoyé cette lettre, mais… L’espoir est un chiendent bien difficile à arracher et il permet d’accomplir des miracles ! Les personnages secondaires sont aux aussi très soignés, de Rouillarde la dealeuse à Arpète l’ogre-qui-aurait-des-sentiments, de Mariole le gentil à Pleind’Allant, le chercheur, des membres de l’escouade de Gambille à Théophraste le trollinou, tous sont soignés et très crédibles.
« Entre troll et ogre » réussit l’exploit d’être un pur divertissement, avec péripéties rocambolesques, plume truculente et jeux de mots, tout en proposant une vraie réflexion sur ce qui constitue l’humanité, comment elle naît, comment elle perdure… Le roman explore les thèmes de l’éducation, de l’innée et de l’acquis, des liens familiaux, du déterminisme social et culturel, tout en embarquant le lecteur dans une aventure débridée, sans aucun temps mort.
Entre la fantasy et le post apocalyptique, Marie-Catherine Daniel signe un récit formidable !

Entre troll et ogre
Auteure : Marie-Catherine Daniel
Éditeur : Actusf
Collection : Bad Wolf
Parution  : 5 avril 2018
Prix  : 19 €