Pauline

A la table des hommes : quand le corps animal est le héros du roman

Écrit par Catherine Verne Catégorie : Romans français Mis à jour : mardi 26 janvier 2016 19:49 Affichages : 1554

A la table des hommesPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Un enfant errant en forêt est accueilli par des villageois en pleine guerre. Quoique d'espèce humaine, notre héros a tout de l'animal car il a d'abord grandi au contact de son règne. Sa socialisation contribue à éveiller en lui ce qui caractérise -normativement- les hommes : conscience, sentiments, émotions, langage. Aussi semble-t-il s'éloigner de la vie instinctive. Il ne faut pas croire pour autant à un remake romanesque et sans piquant de ce qui arriva à Victor de l'Aveyron. Il suffit de lire le début du roman, et le talent fera effet d'entrée, si bien que vous ne lâcherez plus le livre. Car à la table de Sylvie Germain, on peut faire la fine bouche, les mets sont un ravissement certain pour les papilles. Le fumet est odorant, la texture sensuelle, l'intensité du goût experte et tous les sens même sont en éveil: ça hue, ça rue, ça grouine, ça saigne ou sue. C'est que le corps animal, et notamment le nôtre, est le héros du roman. Au menu, une intrigue excitante: comment un petit d'homme qui a grandi dans la nature va-t-il s'intégrer dans une tribu civilisée? Et voici la recette de l'enfant sauvage revisitée avec la verve émouvante de Sylvie Germain: le roman sorti des fourneaux  est une oeuvre esthétique et engagée à l'heure de la démythification de notre espèce, éhontément destructrice de la nature.

A la table des hommes
Auteur: Sylvie Germain
Editeur: Albin Michel
Parution: 7 janvier 2016
Prix: 19,80 euros