Pauline

« Conversations entre amis » de Sally Rooney : le roman de la génération désenchantée

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : dimanche 29 septembre 2019 21:03 Affichages : 349

rooneyPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Irlandaise de 28 ans, elle fait sensation dans le monde des lettres anglo-saxonnes. Mieux : elle est déjà affublée de surnoms et d’étiquettes, pour la plupart flatteurs comme la « Salinger de la génération Snapchat », la « Jane Austen du précariat » ou encore la « première grande écrivaine des millenials », pour certains un brin mesquins comme la « biche apeurée aux lèvres sensuelles ». Sally Rooney est surtout l’une des écrivains les plus remarqués et remarquables de cette rentrée littéraire d’août- septembre 2019, avec la VF de son premier roman (paru originellement en 2017) : « Conversations entre amis ». Le livre qui fait une grande part au numérique dans la littérature…

Donc, on se déplace à Dublin. On y retrouve deux jeunes filles : Frances et Bobbi, la vingtaine-des millenials, comme on a nommé cette génération de filles et garçons nés en fin du 20ème siècle et tout début du 21ème. Les deux jeunes ont été amantes, elles sont restées très bonnes amies et se produisent sur scène ensemble pour des performances de slam. Un soir, à l’issue d’un spectacle, elles font la connaissance de Melissa, photographe, la trentaine, qui les invite à finir la soirée et dormir chez elle. Il y a aussi Nick, son mari- il est acteur, fatigué ce soir-là, ne semble pas vraiment intéressé par la compagnie des trois jeunes femmes… Trois filles, un garçon, tant et tant de possibilités- et pas seulement des conversations entre amis.
Bobbi l’exubérante confie à Frances la surdouée timide d'avoir la sensation que Melissa l’attire grandement. Frances à Bobbi : « Qu’est-ce que tu entends par aimer ? Tu es sérieuse ou tu plaisantes ? » En quatrième de couverture de « Conversations entre amis », l’éditeur français évoque un « mariage à quatre », d’autant que Nick va se rapprocher de Frances, d’abord par la grâce de l’informatique et des courriers électroniques. Mais voilà, Sally Rooney ne manque pas de rappeler que son premier roman (le deuxième, « Normal People », est paru en aout 2018 mais pas encore traduit en VF) n’est en rien un roman de l’adultère (absolument pas une tradition dans la littérature anglo-saxonne, contrairement à la française). C’est surtout le roman d’une génération désenchantée. Le roman de la génération X des millenials. Une génération qui met en avant une citation du poète américain Frank O’Hara (1926- 1966) : « En temps de crise, nous devons tous à nouveau décider, encore et encore, qui nous aimons ».
Influencée par Jane Austen et George Eliot et aussi par Zadie Smith, Sally Rooney propose d’une écriture virevoltante le portrait d’une jeunesse contemporaine. Une jeunesse qui tente de trouver une place- sa place- dans un monde modelé, façonné par ses aînés. Des conversations entre amis millenials suffiront-elles pour trouver la solution ?

Conversations entre amis
Auteur : Sally Rooney
Traduit par Laetitia Devaux
Editions : L’Olivier
Parution : 5 septembre 2019
Prix : 23 €

Vers trois heures du matin, elle nous a montré la chambre d’amis, nous a dit que ç’avait été génial de faire notre connaissance et qu’elle était ravie qu’on reste dormir. Une fois au lit, j’ai regardé le plafond et, tout à coup, je me suis sentie vraiment très ivre. La pièce tournoyait de manière brève mais répétée. Dès que mes yeux se mettaient à suivre un tourbillon, un autre lui succédait. J’ai demandé à Bobbi si elle avait le même problème, mais elle m’a dit que non…