Pauline

Harold Cummings prend la tangente : et….et pète un câble !

Écrit par Félix Brun Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : samedi 29 décembre 2018 16:17 Affichages : 606

harold cummingsPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ Harold Cummings vit dans le Midwest américain. Sa vie ? Un profil droit et plat depuis son enfance, sans vague, sans dérivation…ordonnée, propre, nette, loyale…une retraite bien méritée après une carrière d’ingénieur dans la même entreprise…jamais violent, jamais d’écarts de langage, toujours conciliant…plus fidèle que son chien Ducon.. ; toujours la même épouse Millie qui lui a fait deux enfants…un pavillon de banlieue…adoré de ses voisins, bref un mec bien, un brave homme !

Et puis, Victor l’ami de fac décède à soixante ans ; Harold est perturbé, tourmenté par un sentiment indéfinissable, miné par des questions: c’est quoi la vie ? C’est quoi vivre ? Alors tout va basculer, il va s’initier aux vertiges de l’indécence, aux frissons de l’incorrection, du décalage… "Tu ne me reconnaîtras pas. Je suis une pure merveille. Je vais traverser le reste de ma vie au pas de course tel un homme sauvage libéré de l’habitude et de la prudence. Je vais mettre mon histoire sens dessus dessous, foncer au lieu de ralentir, jeter par-dessus bord toute modération et apprendre en chemin, par le toucher, le goût, l’odorat, avec le cœur d’un enfant." Il va oser, devient le mouton enragé, se tape des verres d’alcool dans des bars douteux, des putes dans des quartiers sordides, vole, se fait tatouer sur la fesse gauche le nom de sa femme Millie, fréquente une prostituée, essaie la drogue, s’offre des objets couteux dont il a rêvé, se fait dérouiller par un souteneur, se prend pour un justicier… ! Retrouvera-t-il une existence plus sereine ?

Un roman intense, plein d’humour et d’humanité ; l’histoire d’un type simple qui pète un câble et prend conscience à la soixantaine de la monotonie de sa vie. Les personnages sont émouvants, sincères, vrais. Steven Boykey Sidley signe une analyse très réaliste et pertinente de la société actuelle, de l’évolution des femmes et des hommes dans leur esprit, leur physique, leur sexualité, leur désir de plaire et d’exister. Une lecture très agréable, un style percutant et une réflexion congrue sur l’Europe actuelle : "L’Europe est à l’image d’un vieil homme fatigué. Nous avons inventé la chose la plus importante au monde, plus importante que les mathématiques des Mésopotamiens ou le papier des Chinois. Le concept de liberté individuelle, de démocratie. […] Les hommes semblent incapables de savoir quoi faire de la liberté. On meurt et on tue en son nom, inlassablement."

Harolds Cumming prend la tangente
Auteur : Steven Boykey Sidley
Traduction : traduit de l’anglais (Afrique du Sud) par Catherine Gibert.
Edition : Belfond
Date de parution : 18 octobre 2018
Prix : 2O,90€