Pauline

Considérations sur le homard : David Foster Wallace, apocalypse now…

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Romans étrangers Mis à jour : mardi 4 décembre 2018 16:25 Affichages : 101

HomardPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Il était aussi brillant en littérature qu’en philosophie ou en mathématiques. Il savait aussi parler et écrire le tennis comme personne. Mort à 46 ans en 2008, l’Américain David Foster Wallace demeure un romancier d’importance- pour, entre autres, « L’Infinie comédie ». Il fut aussi un essayiste éblouissant et un commentateur hors pair de l’Amérique et de son côté maudit- ce que, fort à propos, rappelle « Considérations sur le homard », recueil de quatre chroniques format XL publiées entre 1998 et 2004 et résumées en une belle formule : « Imaginez l’apocalypse sous la forme d’un grand cocktail ». Surnommé « DFW », l’auteur s’intéresse avec la même pertinence aux « Oscars du porno », au choc du 11-Septembre qu’il a vécu dans l’Illinois avec son pote F., à la campagne de John McCain pour la présidentielle en 2000, à la souffrance des homards qu’il évoque pour le magazine « Gourmet » après avoir assisté au Festival du homard du Maine avec force considérations sur le « vacarme total et masticatoire » des lieux et la douleur atroce du crustacé plongé vivant dans l'eau bouillante d'une casserole… Avec David Foster Wallace, on est en permanence dans le style aussi flamboyant que personnel, dans l’observation de la « condition post-moderne ». Et l’humour est toujours, prégnant…

Considérations sur le homard
Auteur : David Foster Wallace
Editions : L’Olivier
Parution : 8 novembre 2018
Prix : 21 €