Pauline

Jane Austen, un manuscrit retrouvé : une fiction charmante de Syrie James

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Romances & New Adult Mis à jour : jeudi 14 janvier 2016 17:32 Affichages : 1621

Le manuscrit perdu de Jane AustenPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Syrie James, une auteure-référence en romance historique, a bien compris les mécanismes du coeur. Grande admiratrice en outre de la littérature britannique du XIXème siècle, elle en maitrise les caractéristiques littéraires avec talent. Elle a imaginé pour les fans de Jane Austen ( et ils sont nombreux!) une histoire palpitante, celle d'une ancienne universitaire passionnée de l'auteure qui découvre, par hasard, dans une librairie d'occasion d'Oxford une lettre originale de cette dernière qui laisse sous-entendre qu'il y aurait à Genbriar, dans le Devon, un manuscrit perdu. Imaginez l'excitation de la dame et l'impossibilité de ne pas aller toquer à la porte du propriétaire actuel de la demeure pour vérifier! Et évidemment, elle est accueillie de façon un peu cavalière - il faut bien que le désir s'abreuve d'abord d'affrontements verbaux et de déstabilisations- par un homme tout aussi désirable que brillant. Forcément.

Le roman alterne ensuite entre la lecture du manuscrit et des épisodes-pause où Samantha a le temps de réaliser que, si elle a beaucoup d'affection pour Stephen, son petit-ami chirurgien, Anthony Whitaker est attirant d'une manière terriblement agaçante!
Salué par la critique, cet ouvrage ne pourra pas décevoir les inconditionnels du genre. Tous les ingrédients y sont réunis pour rêver, vibrer...bref, s'adonner au bovarysme à l'anglaise!

" - Jane Austen a sûrement aimé Greenbriar, m'aventurai-je. Elle adorait la nature. Il est caractéristique qu'elle expédie les Stanhope à Bath, puisqu'elle-même y vivait quand elle a rédigé le livre. La ville figure dans deux autres de ses romans.
- Appréciait-elle Bath ?
- Je crois qu'elle l'a trouvée passionnante pour une jeune femme comme elle et qu'elle s'est efforcée d'y dénicher des atouts lorsqu'ils s'y sont installés. Malheureusement, elle y a été coincée durant des années, rêvant à une campagne désormais inaccessible. Par ailleurs, elle jugeait la vie mondaine de Bath très superficielle. Lorsqu ils en sont enfin partis, elle a écrit que c'était avec " un heureux sentiment de fuite"."

Le manuscrit perdu de Jane Austen
Auteur: Syrie James
Éditions: Milady Romance
Traduit de l'anglais par Luc Rigoureau
Prix: 7,90€