Pauline

L'homme idéal existe, il est Québécois : un livre...pour les hommes

Écrit par Catherine Verne Catégorie : Romances & New Adult Mis à jour : samedi 31 octobre 2015 15:05 Affichages : 1799

L'homme idéal existePar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Autant le dire d'entrée, rien de bien consistant dans ce qu'on pouvait espérer ingénument constituer un guide pour se préparer à La rencontre amoureuse, au nirvana de l'union insoupçonnée dans les rêves féminins les plus fous. Tout au plus, deux ou trois conseils pratiques, dont l'indication des horaires d'un vol pour Québec en cas de fringale à satisfaire d'urgence et une liste de locutions utiles pour aider le territoire étranger en question à coller à la carte du tendre.


En bref, les filles peuvent passer leur chemin, elles ne trouveront pas dans ce manuel-ci "de quoi fouetter un chat" -expression française bien répandue chez les célibataires, de Paris et de province, en quête du prince charmant, et employée généralement à la suite d'un rendez-vous affligeant de banalité. Mesdames, ne vous méprenez pas et oubliez Québec, rabattez-vous sur les valeurs sûres de Venise, si vous êtes accompagnée, et procurez-vous un guide touristique de Vegas pour un fast-love  ou du Paris romantique pour un french kiss. Il y a assez de destinations au monde dont fouiller les recoins où se nicherait l'homme idéal pour laisser les éleveurs de gnou et les joueurs de hockey siroter tranquilles leur bière sans les enquiquiner avec nos hormones latines et notre accent frenchie.
Certes, le titre était pourtant prometteur et toutes les chroniqueuses de la Grande Parade de se disputer le livre-miracle à sa réception au QG. Mais, tout bien considéré, l'étude qu'on y trouve se destine d'ailleurs aux hommes bien plus qu'aux femmes contre toute attente. Le verdict est unanime à ce propos, autant le savoir et se faire passer l'info entre deux potins à la machine à café ou sur FB. Un geste humanitaire pour la paix des garçons des grands espaces outre-Atlantique élevés au sirop d'érable, que diable! Les Québécois ont l'air si gentils d'après ce roman qu'on aurait des scrupules à leur imposer nos fichus caractères de fille complexée, idéaliste et psycho-rigide à la mode franchouillarde.
En revanche Messieurs, procurez-vous donc vite ce livre, vous saurez tout sur les attentes féminines, françaises du moins. Il y aura peut-être pour vous, un avant et un après "l'homme idéal existe, il est Québécois". Pourquoi? Diane Ducret décrit bien un demi-Dieu descendu de l'Olympe pour séduire son héroïne, un jeune éphèbe dont l'humour et la gentillesse difficilement égalables donneront la moue aux lecteurs masculins hélas dotés d'un profil assez éloigné de ce portrait enchanteur. Mais voilà que c'est une vraie femme qui lui répond, un sacré et bien vivant specimen de la gent féminine. On ne peut rêver description plus naturaliste de la jeune amoureuse du troisième millénaire. Diane Ducret dresse avec humour un portrait riche en détails de cette femme moderne type, pleine de bonne volonté et de contradictions, qui rêve de se lancer à traineau sur des étendues glacées et a peur de l'avion, fiche les mâles qu'elle rencontre selon une grille de catégories impitoyable, une  idéaliste archétypale qui tombe amoureuse, malgré ses efforts raisonnés pour rester réaliste, au moindre regard de braise sous une peau de bête par moins quarante.
Ainsi, nonobstant le titre de ce roman qui brouillait les pistes à nos yeux impatients d'expertes en flop amoureux, Albin Michel publie là une bombe, la bible du moment, une aubaine pour permettre aux hommes de faire un bond en 185 pages dans la résolution de l'énigme -mieux, du mystère- féminin.
Quant au modèle mâle qui serait québécois, qui en jurerait? Pour tout dire, une bonne douzaine de chroniqueuses sur le pied de guerre en salle d'embarquement à l'aéroport... L'équipe féminine de "La Grande Parade" au complet, la méthode Ducret annotée sous le bras, se bouscule pour attraper le prochain Paris-Québec. Non qu'on y croie, aux boniments d'une romancière imaginative qui dit s'y connaître mais des fois que...
Et puis le journalisme requiert rigueur et discernement: à "La Grande Parade", on ne recule devant rien pour vérifier nos sources. Aussi vous concocte-t-on sans faute un compte-rendu collégial... au retour -si retour il y a, s'entend. Les garçons de l'équipe dotés d'un inégalable charme, typiquement français en prime, c'est-à-dire irrésistible, gèreront l'absence des filles avec brio, le temps de compléter la présente chronique d'une expérimentation consciencieuse sur le terrain.

L'homme idéal existe, il est Québécois

Editeur: Albin Michel
Auteur: Diane Ducret
Prix: 15 euros