Pauline

Je suis là : l'histoire de La Belle au bois dormant des temps modernes

Écrit par Flavie Dekoste Catégorie : Romances & New Adult Mis à jour : mercredi 23 novembre 2016 17:11 Affichages : 1113

Je suis làPar Flavie Dekoste -  Lagrandeparade.fr/ Elsa et Thibault. Thibault et Elsa. Deux êtres qui ne se connaissent pas et qui vont pourtant se rencontrer dans des circonstances improbables...Elsa est alpiniste. Suite à un accident en montagne, elle se retrouve dans le coma. Mais depuis peu, et sans que personne ne s'en aperçoive, elle entend ce qui se passe autour d'elle. Un jour, par inadvertance et pour fuir sa réalité, Thibault va entrer dans la chambre d'hôpital d'Elsa pour se reposer. Après lecture de son dossier, et en apprenant que c'est le jour de son anniversaire, il va commencer à lui parler. Le début d'une histoire à sens unique ?

 

Clélie Avit nous fait découvrir dans un premier temps Elsa, ou du moins ses pensées. On plonge immédiatement dans son esprit puisque la jeune femme est dans le coma mais consciente depuis quelques semaines. Son cerveau est seul maître de son corps et le lecteur ne se contente de voir qu'à travers lui. Dans un second temps, nous découvrons Thibault. Ce trentenaire, écologiste, est paumé dans la vie suite à une rupture amoureuse, mais surtout à cause de l'accident de voiture de son frère qui a causé la mort de deux adolescentes. Le jeune homme est sans cesse en train de se remettre en question. Il aimerait avancer dans la vie, fonder une famille, être heureux...L'alternance des chapitres entre les deux protagonistes rythme la lecture et permet de passer des pensées de l'un aux actions de l'autre. Nous ne savons pratiquement rien d'eux puisque l'histoire se joue non pas sur le passé des personnages, mais leur présent et leur rencontre particulière.
Le point de vue d'Elsa est très intéressant. La jeune femme ne peut se baser que sur l'un de ces cinq sens : l'ouïe. Le reste de son corps est inerte, en état de veille prolongé. Elle lutte de l'intérieur et lutte seule car tout le monde autour d'elle pense qu'il n'y a plus d'espoir. Pourtant Elsa est consciente et se sent deux fois plus en vie au contact de cet inconnu, Thibault.
Particulière, la relation entre Elsa et Thibault est différente. Elle ne s'attache aucunement sur les apparences, mais sur un ressenti. Au-delà de l'histoire d'amour, c'est également le sujet délicat de l'euthanasie qui est abordé. Que faire lorsque le corps médical nous dit qu'il n'y a plus d'espoir ? Comment prendre une telle décision ? Toute la complexité est là pour les proches d'Elsa.

La fin est abrupte. On aimerait en savoir plus mais on comprend également que l'objectif de l'auteure était de se focaliser sur la naissance des sentiments dans une situation particulière. Le lecteur peut donc imaginer la suite comme il l'entend. Une chose est sûre, ce roman est captivant du début à la fin.

Je suis là est le premier roman de Clélie Avit. Il a reçu le prix Nouveau Talent 2015, qui est remis par la fondation Bouygues Telecom en partenariat avec JC Lattès et Metronews.

« J'ai froid. J'ai faim. J'ai peur.
Du moins, je crois.
Ça fait vingt semaines que je suis dans le coma et j'imagine que je dois avoir froid, faim et peur. Ça n'a aucun sens, parce que si quelqu'un doit savoir ce que je ressens, c'est bien moi, mais là... Je ne peux qu'imaginer. »

Je suis là de Clélie Avit

Éditions : JC Lattès

Genre : Contemporain

Date de sortie : mai 2015

Nombre de pages : 299
Prix : 14,50 €