Pauline

Parasite : une oeuvre d’anticipation ou quand la cybertechnologie au service de l’humain élargit les champs du possible

Écrit par Valérie Morice Catégorie : Polars Mis à jour : lundi 26 août 2019 14:24 Affichages : 286

parasitePar Valérie Morice - Lagrandeparade.com/ Dans son dernier roman « Parasite », paru aux Editions Mazarine, Sylvain Forge frappe fort. Le lauréat du prix Quai des Orfèvres de 2018 pour « Tension Extrême » embarque une nouvelle fois ses lecteurs dans le monde de la cybercriminalité et de l’intelligence artificielle, conservant comme fil rouge l’infime cloison séparant le virtuel de la réalité.
Auvergnat d’origine, l’auteur décide cette fois-ci d’enraciner son intrigue dans une région qu’il connait bien pour y avoir passé son enfance : les volcans du Puy de Dôme et plus précisément Clermont-Ferrand.
Le capitaine Marie Lesaux, en plein divorce et officiant à La Sûreté Urbaine de la ville va être réquisitionnée, plus de force que de gré, pour tester un programme ultra-sensible créé par les services secrets Israéliens, une intelligence artificielle dotée d’un logiciel révolutionnaire répondant au doux nom de Valmont.

Val peut remplacer des centaines de policiers en balayant des millions de données (…) des procès-verbaux avec la reconnaissance optique de caractère, des tableaux et même des notes manuscrites (…) un travail dantesque que seule une machine peut réaliser.


Ethan Milo, ingénieur en informatique, rescapé d’un attentat et autiste avec Syndrome d’Asperger, va assister Marie dans cette tâche sur laquelle plane une atmosphère délétère et d’intimidation : un logiciel apte à remplacer le travail de plusieurs policiers, ne semble pas être du goût de tout le monde.
Une véritable course contre la montre va dès lors s’engager, entre un commando à qui on a ordonné de stopper Marie et Ethan dans leur expérimentation, et l’affaire de pédophilie dont ils vont se servir comme test. Quel lien peut-il exister entre un réseau pédophile et le titre du roman (si ce n’est que tout pédophile est très certainement le pire des parasites)? 
Sans trop en dévoiler, il s’agit de l’existence d’une plante africaine aux baies rouges, pourvue d’aiguillons venimeux, qui inocule un toxoplasme à la personne « qui s’y frotte s’y pique ». Cet organisme végétal va en parallèle être utilisé comme arme de guerre et permettre l’élimination de ceux qui s’intéressent de trop près à cette affaire. Baptisé « Weru noir », il offre des caractéristiques et des pouvoirs bien plus complexes qu’il n’y paraît, qui seront largement développés au fil du récit.
Sylvain Forge est sans conteste un auteur généreux et attentionné.
La pertinence de ce roman réside entre autre sur le souhait de l’auteur à éclairer ses lecteurs en leur distillant ses connaissances et son savoir (il maîtrise à la perfection la cybercriminalité pour y travailler). En témoignent « les notes de l’auteur » qui succèdent à l’épilogue et dans lesquelles il explique, avec liens et références à l’appui, quelles ont été ses sources d’inspiration à l’élaboration de son récit.
L’usage de chapitres très courts (2 à 3 pages) qui s’entrecroisent, donne de l’élan au récit et annihile tout essoufflement de rythme. Plus qu’un véritable « page turner », c’est un récit scientifique et biologique à la construction parfaitement contrôlée. Rien de surprenant puisque Sylvain Forge dispense des conférences sur le thème du polar et de la dramaturgie, ou « comment écrire un roman policier en s’inspirant des techniques scénaristiques des grands auteurs » (dont il fait incontestablement partie).
« Parasite » s’inscrit dans une trilogie : l’auteur confesse un second roman chez Mazarine en 2020 qui viendra boucler la boucle, « Tension extrême » étant le premier volet.

Sylvain Forge vit à Nantes. Il est l’auteur de plusieurs romans policiers aux éditions du Toucan Noir. Il a été finaliste du prix POLAR 2015 du meilleur roman francophone au festival de Cognac. Il a reçu le Prix Plume Libre du meilleur thriller francophone en 2016 pour « Un parfum de soufre », puis en 2017 le prestigieux Prix Quai des Orfèvres 2018 pour son roman « Tension Extrême ». Pour connaitre l’auteur, son actualité, vous pouvez vous référer à son blog dans lequel vous trouverez tous les renseignements sylvainforge.webnote.fr

Parasite
Auteur: Sylvain Forge
Editions : Mazarine
Date de parution : 13/03/2019
Nombre de pages : 416
Prix : 17.00€