Pauline

Le Féminin et la Nature : Françoise D’EUBONNE et l’Ecoféminisme

Écrit par Catherine Verne Catégorie : Essais, société et bien-être Mis à jour : lundi 2 décembre 2019 09:54 Affichages : 93

feminismePar Catherine Verne - Lagrandeparade.com/ Dans la collection « Précurseurs.ses de la décroissance », paraît sous la direction de Serge Latouche, un ouvrage consacré à la pionnière Françoise D’Eaubonne, activiste française des années soixante-dix qui initia l’écoféminisme.

Ce mouvement issu de l’écologie politique articulait la cause des femmes à celle de la nature que nombre de lanceurs d’alerte estimaient déjà en péril à l’époque, dans un contexte de pollution environnementale et de destruction des sols. L’association entre le Féminin et la Nature est au cœur des théories qui animent en effet cette universitaire, amie de l’auteur du « Deuxième sexe », qui a étudié le statut des femmes avant l’instauration du patriarcat : elle montre comment les hommes se sont historiquement appropriés la fécondité féminine en même temps que la fertilité de la terre, si bien que le salut contre l’oppression des minorités et pour la vie sous toutes ses formes réside désormais dans l’avènement d’une société égalitaire et non plus macho-compétitiste. « La vieille enragée » comme elle se définit elle-même, connue pour son tempérament virulent et sa légitimation du recours révolutionnaire à la violence qui la rendirent peu populaire en France, s’impliquera toute sa vie avec passion dans des revendications sociales d’ordre multiple - anti-nucléaires, pour l’avortement ou encore homosexuelles. En même temps qu’elle répond présente sur le terrain, l’écrivain élabore intellectuellement des pistes de transition écologique d’une pertinence plus frappante aujourd’hui que jamais : le monde post-industriel gagnera, selon elle, à restreindre le temps de travail perdu en idéologie productiviste et autre « mystification mercantile » issue du marketing, réduira la pollution exponentielle du plastique et de tout déchet non recyclable, remplacera les pesticides par l’agrobiologie, reboisera la planète et mettra au point de nouvelles énergies douces. L’ouvrage de la doctorante Caroline Goldblum présente à la fois la femme via des repères biographiques et des morceaux choisis de sa littérature engagée, qu’il s’agisse d’essais ou de science-fiction, Françoise D’Eaubonne ayant anticipé un effondrement de notre système pour la décennie 2020-2030.

Françoise D’EUBONNE et l’Ecoféminisme
Auteur : Caroline GOLDBLUM
Editeur : Le Passager Clandestin
Parution : 24 septembre 2019
Prix : 10€