Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Montpellier Danse : trois chorégraphes contemporains, trois créations pour le Ballet du Capitole

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Danse Mis à jour : mercredi 4 juillet 2018 22:58 Affichages : 308

Adam Par Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ « Adam » de Roy Assaf, « Mighty Real » de Yasmeen Godder et « Stars and Dust » d’Hillel Kogan, trois créations de chorégraphes actuels, coproduites par le Ballet du Capitole, dirigé par Kader Belarbi, Montpellier Danse et le théâtre Garonne.

"Adam" est une pièce empreinte de fraîcheur. Des « effluves » du Clair de Lune s’invitent parfois en trois notes puis disparaissent et laissent le plateau dans un silence comblé par le bruit familier des corps en mouvement et des respirations. Basée d'abord sur le principe simple où l’un est marionnette de l’autre dans des duos qui ne cessent de s’interchanger, on assiste à une suite ininterrompue de rencontres furtives qui produisent des positions originales qui n’excluent ni le cocasse ni l’émotion. On joue avec le corps de l’autre, on invente…jusqu’à ce que les mots surgissent pour désigner avec autant d’espièglerie que de nécessité impérieuse des éléments anatomiques sollicités ( langue, oeil gauche, majeur, clavicule…) lors des figures exécutées…et puis ça dérive et l’on évoque aussi le nom de ces dernières ( demi-pointes, entrechats…). Comme un jeu d’enfant. Parfois, en les observant, ils semblent qu’on les voit éclore comme des fleurs de printemps, parfois ils se pétrifient et leurs justaucorps couleur peau leur donnent des airs de statues figées sagement dans un musée…Au centre, notamment, une danseuse, Yuki Ogasawara, éblouit par sa présence. Peu à peu, le rythme s’accélère, rend les interprètes haletant; la lumière s’estompe à chaque pause…tout finit entre chien et loup et cette parenthèse inventive laisse un souvenir plaisant.

"Mighty Real" de Yasmeen Godder nous a peu convaincus. Si la danseuse est tout à la fois expressive et charismatique, elle est emportée dans des élucubrations chorégraphiques qui jouent - certes - sur des contrastes entre tension tragique palpable et quotidienneté triviale de certains gestes, accessoires et déplacements mais sans que cela aboutisse à une quelconque émotion ou du sens. La musique et les bruitages n’apportent que peu d’éléments de réponses tangibles ( bruits de feu d’artifice? carnaval et cymbales?) et l’on regrette que cette interprète visiblement talentueuse ait été au service d’une pièce sans queue ni tête!

Stars and DustConcluons sur "Stars and Dust" d’Hillel Kogan dont nous avions vu à la Manufacture d’Avignon l’enthousiasmant et très plébiscité « We love arabs ». Il confirme ici sa « patte chorégraphique » qui mêle avec intelligence et élégance la danse à l’humour. Tout débute dans une obscurité teintée de gazouillis d’oiseaux. S’ensuit une présentation rapide des danseurs présents sur la scène prise en charge en voix off par le chorégraphe. En fond de scène s’affiche alors une page Google et une recherche sur Kader Belarbi…nous voilà partis pour 30 minutes de connivence délicieuse où l’autodérision ne cesse de s’imposer comme seule qualité nécessaire pour vivre ensemble harmonieusement! Hillel Kogan joue avec la nature de ce ballet qui se prête de bonne grâce au jeu ; se mêlent donc aux pas classiques des pas de moonwalk…on croise des danseuses en train d’exécuter des figures la clope au bec et de tailler une bavette…on cite les premiers chiffres du numéro de téléphone d’un danseur célibataire…et constamment l’esthétique du geste est confronté à une réalité triviale…et pourtant la magie opère. Sans doute parce que la familiarité créée par les commentaires d’Hillel Kogan ajoute une nouvelle dimension, plus humaine, à ces performers toujours vus au sommet de leur art. Non seulement l'on rit beaucoup mais l’on garde en tête de belles images : la « Toulousaine » entourée d’un tutu ou d’une collerette de mains, les danseuses sur la tête pour une nouvelle cuisine chorégraphique, les détournements d’une série de baguettes qui deviennent successivement bâtons pour se battre, barre de danse classique, barre de pole dance, Croix du Christ, Etoile de David, tombes….

Un travail de qualité dont on espère qu'il sera étoffé par la suite et réutilisé pour une pièce plus longue qui aura un beau succès, à n’en pas douter!

Adam
Chorégraphie : Roy Assaf
Assistants : Avshalom Latucha et Ariel Freedman
Lumières : Omer Sheizaf
Avec Virginie Baïet-Dartigalongue, Dafne Barbosa, Manon Cazalis, Louise Coquillard, Raphaëlle Gault, Yuki Ogasawara, Tiphaine Prévost, Martin Arroyos, Lien Geslin Vinck, Jérémy Leydier, Nicolas Rombaut
Montage musical : Jeremie Bernheim 
Musique : Clair de lune, extrait de la Suite bergamasque de Claude Debussy par le pianiste Kun-Woo Paik

À l’origine cette pièce, créée le 26 avril 2016, a été commissionnée par la Batsheva Dance Company, Tel Aviv, Israël
Durée : 35mn

Mighty Real
Chorégraphie : Yasmeen Godder 
Assistants : Itzik Giuli et Shuli Enosh
Lumières : Omer Sheizaf
Avec Kayo Nakazato 
Musique / collage musical : Tomer Damsky Concerto pour piano et orchestre en ré mineur n°1 de Jean Sebastian Bach, interprété par Glenn Gould, You Make Me Feel , Sylvester
Durée : 18mn

Stars and Dust
Chorégraphie : Hillel Kogan
Assistante : Sharon Zuckerman Weiser
Lumières : Omer Sheizaf
Avec Olivia Lindon, Solène Monnereau, Juliette Thélin, Simon Catonnet, Minoru Kaneko, Philippe Solano
Musiques : Polka Eljen a Magyar de Johann Strauss fils, Pizzicato, extrait de Sylvia de Léo Delibes
Durée : 30mn

Production : Théâtre du Capitole 
Coproduction : Festival Montpellier Danse 2018, Théâtre Garonne, scène européenne
Ballet du Capitole_Hillel Kogan_Stars and Dust © Ida Jakobs

Dates et lieux des représentations:
Lun. 02 & mar. 03 juillet à 19h30 à hTh / Grammont - Festival Montpellier Danse