Logo

Un Américain à Paris : un Paris fou, fou, fou

américainPar Carine Roy - Lagrandeparade.com/ Si vous aimez les comédies musicales, courez vite voir « Un Américain à Paris ». Créé en 2014 au Théâtre du Châtelet flambant neuf, ce spectacle éblouissant revient à la capitale après une tournée triomphale à Broadway, à Londres pendant toute une année, aux Etats-Unis et en Asie… avec au total plus de 1000 représentations. Le film réalisé en 1951 par Vincente Minnelli - avec l’irremplaçable Gene Kelly et la pétillante Leslie Caron – est ainsi adapté pour la première fois pour la scène et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on en prend plein les yeux ! Récompensée par de nombreux prix dont 4 Tony Awards, c’est Christopher Wheeldon qui signe la mise en scène et les chorégraphies réglées au cordeau. Cet artiste hors pair s’est formé à l’École du Royal Ballet de Londres et fut aussi danseur étoile au New York City Ballet. Les tableaux s’enchainent ainsi de façon effrénée. Le Paris des années 45/50 est reconstitué à l’aide d’images vidéo et de croquis animés projetées sur des décors à roulettes qui se transforment de façon spectaculaire. On passe des allées des Galeries Lafayette aux bords de Seine, à une soirée Cabaret avec grandes plumes et corsets à paillettes en un clin d’oeil ! Côté distribution, le GI Jerry qui rêve de devenir peintre et qui tombe fou amoureux de Lise - la belle ballerine interprétée par Leanne Cope - est incarné par le danseur et chanteur époustouflant Ryan Steel. Il n’a pas la nonchalance dandy de Gene Kelly mais il virevolte comme Noureev. Il est porté par l’inoubliable musique de Gershwin jouée par un orchestre de 19 musiciens. En grand amoureux de la Capitale, le compositeur s’est ainsi inspiré des bruits et de l’effervescence du Paris bohème et artiste. On pourra aussi entendre The Man I Love et la Seconde Rhapsodie pour piano et orchestre qui ont été ajoutés au livret. Les ballets classiques et les scènes plus jazzy se succèdent et s’entremêlent. Frissons garantis ! Ce spectacle est né d’une coproduction inédite entre un théâtre français et des producteurs de Broadway. Les 300 costumes et les 16 décors flamboyants ont été ainsi conçus et fabriqués dans les ateliers du Châtelet. « The show must go on » jusqu’au 1er janvier 2020 à Paris et se poursuivra au Japon jusqu’au 30 août 2020.

Un Américain à Paris

George et Ira Gershwin - Christopher Wheeldon
Distribution :  Lise Dassin (Leanne Cope), Jerry Mulligan (Ryan Steele) , Henri Baurel (Michael Burrell), Adam Hochberg (Zachary Prince), Milo Davenport(Emily Ferranti), Madame Baurel (Julia Nagle), Monsieur Baurel (Scott Willis), Olga, Ensemble( Rebecca Pitcher), Mr. Z, Ensemble (Kyle Vaughn)
Ensemble :  (Karolina Blonski-Heflin , Lloyd Boyd III , Brittany Cioce , Rebecca Fennelly , Lindsey Fletcher , Sebastian Goffin , Ramona Kelley , Cory Lingner , Wilson Livingston , Nathan Madden , Kristen McGarrity , Gia Mongell , Abigail Hayley Simon , Melissa Steadman Hart , Cooper Taggard , Liam Wrate
Swings : Jace Coronado (Fight Captain) , Courtney Echols , Genevieve Heron , Weston Krukow (Dance Captain) , Hunter Mikles , 

 Dates et lieux des représentations

- Jusqu'au 1 janvier 2020 au Théâtre du Châtelet (2 Rue Edouard Colonne, 75001 Paris). En VO surtitré.

un américain à paris

Copyright © 2015 LAGRANDEPARADE – All rights reserved