Delacroix raconté par Dumas : un roman bio-graphique passionnant - et inspiré !- de Catherine Meurisse

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Roman graphique Mis à jour : jeudi 28 novembre 2019 15:59 Affichages : 163

delacroixPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ «  Ce qui m’étonne, disons mieux, ce qui m’attriste, c’est qu’un homme comme Delacroix, qui à soixante-quatre ans avait gardé toute sa coquetterie, toute sa verve, toute son élégance, qui avait vécu à la fois par l’âme et par le coeur, qui avait eu des maîtresses, des amis, des élèves, et dont la réputation, le lendemain de sa mort, allait, à tort ou à raison, dépasser toutes les représentations rivales de son siècle, c’est que cet homme, qui aurait dû avoir, au moment suprême, des élèves plein son antichambre, des amis plein son salon, des soupirs et des sanglots plein sa chambre à coucher, meure seul, meure abandonné, soutenu dans les bras de son vieux valet de chambre, et les mains dans les mains de sa vieille gouvernante. »( Alexandre Dumas)
Saviez-vous qu’Alexandre Dumas, ami fidèle du peintre Eugène Delacroix, avait écrit un texte superbe lui rendant hommage, une rétrospective tout à la fois nourrie d’évènements biographiques et d’anecdotes tantôt espiègles tantôt graves qui relate ce que fut la vie de cet artiste fabuleux qui se heurta tout au long de son existence à une critique violente et ne récolta que peu les lauriers de son travail extraordinaire? Alexandre Dumas raconte, étape après étape, la construction d’un génie du pinceau, sa manière singulière de créer et de concevoir l’art, son intégrité et son humilité.
L’écriture fluide d’Alexandre Dumas, ses emportements d’ami sincère, ses clins d’oeil amusés aux manies du peintre, sont accompagnés de "commentaires" graphiques divers de la grande Catherine Meurisse dont la sensibilité artistique n’est plus à prouver depuis longtemps. Parfois c’est une planche de bande-dessinée qui clind’oeile avec le texte, parfois un dessin - muet ou bavard-,parfois un simple crayonné…et en écho aux oeuvres majeures de Delacroix, elle nous propose en outre sa propre représentation du tableau….et c’est tout simplement génial comme idée tant cela donne à la fois envie de revoir l’œuvre originale et l’éclaire d’une nouvelle lumière.

delacroixCe récit bio-graphique s’avère une parenthèse délicieuse en compagnie du démiurge de La liberté guidant le peuple, La mort de Sardanapale, ou encore de La barque de Dante et le savoir-faire de l’autrice ajoute une note de dérision exquise à cette vie dont le destin fit souvent preuve d’ingratitudes.
Un livre à offrir et à s’offrir...dont nous garderons longtemps en tête certaines anecdotes attrayantes dont celle, par exemple, du carnaval de 1833 où une poignée de peintres talentueux a oeuvré à  repeindre quatre pièces pour donner des airs de fête à un appartement prêté! Imaginez l’incroyable scène d’un Delacroix qui prend son fusain - « sans ôter sa petite redingote noire collée à son corps, sans relever ses manches, sans passer ni blouse ni vareuse » et esquisse un chevalier, un paysage « morts, mourants et fuyards compris »! pour décorer un intérieur! 

Delacroix
Editions : Dargaud
Auteure : Catherine Meurisse
A partir de 12 ans
140 pages
Parution : 22 novembre 2019
Prix : 2&€

L’auteure en dédicace:
- Le 04 déc 2019 - RENCONTRE ET DÉDICACE PARIS (6ÈME) - à partir de 18h - MUSÉE NATIONAL EUGÈNE-DELACROIX (6 rue de Fürstenberg, 75006 Paris)
-Le 05 déc 2019 - PARIS (15E) - à partir de 19h. LIBRAIRIE LE DIVAN (203, rue de la Convention, 75015 PARIS)

delacroix