Tom Thomson : une plongée magnifique et mélancolique dans les paysages grandioses de l’Ontario

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Roman graphique Mis à jour : jeudi 3 octobre 2019 05:24 Affichages : 327

thompsonPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ 1917. Thom Thomson, peintre canadien aux prémices d’une renommée internationale, est décédé dans des circonstances troublantes à l’aube de ses quarante ans. Ses paysages de la nature sauvage de l’Ontario ont marqué l’entrée des arts canadiens dans la modernité.

Son oeuvre a inspiré la grande génération de peintres nationaux que l'on nomme le Groupe des Sept qui rejettent la tradition européenne, qui se traduisait à l'époque de manière très académique dans la peinture au Canada. Volontiers romantiques, voire même mystiques pour certains, ils ont à coeur de montrer la nature sauvage du Canada avec audace et vigueur, en utilisant des couleurs beaucoup plus vives que la peinture paysagiste classique. Ces toiles dévoilent des visions exaltantes et puissantes de lacs, de rivières et de forêts au coeur de lieux où la présence de l'homme est souvent totalement absente.

De Tom Thompson sont restés 400 pochades (des peintures figuratives de petit format, exécutées rapidement, sur le vif et généralement en extérieur) et une cinquantaine de grandes toiles à l'huile sur châssis entoilés.
Sandrine Revel a enquêté sur les circonstances de cette disparition précoce et offre un portrait délicat et sensible de cet artiste singulier. Dans son scénario intelligemment conçu, qui mêle sources documentaires véridiques et digressions fictionnelles, elle superpose plusieurs époques narratives en imaginant la présence de deux hommes qui, 40 ans après la mort de Tom Thompson, sont à la recherche de sa tombe pour tenter de percer le secret de cette fin soudaine et mystérieuse ; elle use d’analepses récurrentes pour raconter son parcours à rebours, raconte sur le mode de l'enquête...et cela apporte une tension scénaristique pertinente à ce roman graphique qui se veut aussi contemplatif tant le lecteur est souvent invité à se laisser porter par le silence majestueux de la nature imposante.
Un travail de très grande qualité dans lequel l’on apprécie à sa juste valeur la patte graphique de Sandrine Revel qui sait rendre un hommage pictural superbe au style de Tom Thompson sans dénaturer toutefois le sien propre. On avait déjà beaucoup aimé son adaptation biographique de la vie du compositeur Glenn Gould du même continent. Cet ouvrage nous confirme ses qualités d’auteure complète!

Tom Thompson, Esquisses du Printemps
Editions : Dargaud
Auteure : Sandrine Revel
144 pages
Prix : 21€
Parution : 23 août 2019

Crédits-illustrations: Couverture et planches de Sandrine Revel - Dargaud & Toile intitulée "Rivière du nord  1914/1915" de Tom Thompson

thompson

 thompson

De la même auteure:

gould

 

RevelEntre amour et communisme, le coeur balance-t-il longtemps?

Viktor est amoureux d'Agata. Aussi, encouragé par l'obscurité de la salle de projection, un jour où pour la troisième fois, on montre à sa classe un film de propagande pour le régime stalinien, il tente d'embrasser la jolie brune qui siège à ses côtés. Mais Agata crie et le maître et la maîtresse sont très en colère. C'est qu'il est grave, lorsqu'on vit dans une République socialiste, bien des années avant que le Mur de Berlin ne s'effondre, de songer à l'amour quand on ne devrait qu'être empli d'émotion pour le "petit père des peuples"! Et dans ce pays, il suffit d'un rien, d'un évènement insignifiant parfois, pour qu'on vous envoie au goulag! Or le père de Viktor est écrivain et a des idées qui ne collent pas trop avec les idéaux communistes , Viktor sait donc qu'il faut apprendre à se taire et à laisser glisser ses idées dans sa tête mais pas dans sa bouche. D'ailleurs, Viktor est-il le seul à aspirer à plus de liberté? Derrière la sévérité du maître et les airs stricts de la maîtresse, n'existe -t-il pas une part cachée qui souffre de ne pouvoir respirer au grand jour? Marzena Sowa, auteure de Marzi, accompagnée des dessins de Sandrine Revel, offre un roman graphique humain et sensible. En fin d'ouvrage, le lecteur aura intérêt à lire le journal rédigé par l'auteure , tenu lors du séjour qu'elle a effectué en Pologne , dans sa famille ,en compagnie de Sandrine. On y découvre une vision personnelle et pertinente de la jeunesse polonaise et le prolongement d'une question qui poursuit le roman: où est la Vérité? Il semble qu'elle soit d'abord à l'intérieur de soi et ,comme dit le père de Viktor, " tout le monde est libre de penser" et d'avoir sa vérité sur les choses...le non respect de la liberté d'expression n'empêche pas les êtres de survivre en eux- mêmes et d'y cultiver leur point de vue. Une histoire au creux de l'enfance qui parle de résistance avec une légèreté sérieuse.

N'embrassez pas qui vous voulez
Dessin: Sandrine Revel
Scénario: Marzena Sowa
Editions: Dupuis
Date de parution: 24 août 2012
Prix: 20,50€