Le Rapport W : une plongée terrifiante dans les camps d’Auschwitz

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Roman graphique Mis à jour : vendredi 24 mai 2019 14:34 Affichages : 959

rapportPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ Le Rapport W de Gaétan Nocq est l'adaptation en bande-dessinée d’un document intitulé Le Rapport Pilecki : l'histoire vraie du polonais Witold Pilecki qui narre son expérience et sa mission dans le camp d'Auschwitz de septembre 1940 à avril 1943.

Un jour de l’automne 2017, Gaétan et moi nous étions donné rendez-vous place de La Sorbonne. Il venait de sortir Capitaine Tikhomiroff, que j’avais lu et beaucoup aimé, y retrouvant ce qui m’avait déjà frappée dans Soleil brûlant en Algérie : des dessins à couper le souffle, l’extrême sensibilité de l’auteur. Il faisait beau, les étudiants occupaient les terrasses et les bars des fontaines, et j’expliquais à Gaétan qu’il avait sans doute plus de chances de les toucher avec ses albums que n’importe quel livre d’histoire sur la guerre civile russe ou les violences de la décolonisation ; j’avais moi-même rédigé des notes historiques pour la traduction en français du Rapport Pilecki en songeant à eux, à l’étudiante que j’avais été et aux informations qui m’auraient alors intéressée, mais allaient-ils les lire? Il me vint tout à coup comme une évidence qu’il fallait que le dessinateur assis en face de moi adapte le texte de Witold Pilecki.

Isabelle Davion, Maîtresse de conférences à Sorbonne Université

Witold Pilecki, capitaine de cavalerie et membre de l'armée secrète polonaise, s’est arrangé pour être volontairement interné au camp d'Auschwitz en septembre 1940 sous la fausse identité de Tomasz Serafinski. Ce rapport décrit sa mission sur place : organiser dans le camp un réseau de résistance afin de créer un soulèvement lorsque l’ordre du QG de l’Armée de l’intérieur de Varsovie donnera son feu vert. En avril 1943, il s'évade du camp car les SS se méfient de plus en plus de lui. 947 jours d'enfer durant lesquels Witold rédigera plusieurs rapports pour l'armée secrète polonaise en espérant l'ordre du soulèvement qui ne se produira jamais. Witold Pilecki fait partie des premiers témoins ayant informé les alliés des conditions de détention et des atrocités commises à Auschwitz.

rapport W

Ce roman graphique est passionnant d’un point de vue historique d’abord car Witold Pilecki narre, du fait de sa fonction d’espion infiltré, les faits de manière brute et objective. Il y témoigne de l’intérieur de l’horreur des traitements appliqués à Auschwitz et de la cruauté des bourreaux, des différentes activités auxquelles sont soumis les prisonniers, de la variation des régimes en vigueur( l’envoi possible ou non de courrier à sa famille, la réception autorisée de colis, le transfert dans d’autres camps…), des systèmes d’entraide pour survivre mais également des courriers de délation auxquels il faut espérer échapper... On assiste à un reportage effarant de l’horreur sous toutes ses coutures et dans ce lieu où l’inhumanité donne à l’ensemble une coloration absurde et révoltante - comment en effet peut-on concevoir un endroit où l’on laisse des dizaines d’hommes piétiner dans le froid jusqu’à ce que mort s’en suive? Comment ces êtres humains supportent-ils de reformer des paires en fouillant dans les tas monstrueux de souliers des victimes gazées la veille? Comment une colonne d’hommes peut marcher, « tête haute et dans le calme » jusqu’au lieu où ils vont tous être fusillés de manière arbitraire alors qu’ils ne sont encadrés que par deux bourreaux?!!

 

Gaétan Nocq restitue ce huit-clos avec une remarquable sensibilité. Usant d’une palette de couleurs réduite mais percutante et d’un dessin semi-réaliste qui se mêle à des ambiances impressionnistes saisissantes, il donne à ce camp les aspects d’un cauchemar avec talent. Quelques parenthèses d’évasion par le souvenir permettent parfois d’échapper à cet enfer...mais au réveil la réalité reprend elle aussi des contours chimériques dérangeants. 
L’un des moments les plus forts est peut-être l’épisode du four que Tomasz doit réparer dans la maison d’un des chefs nazis…Tout le non-sens de ce microcosme éclabousse là : deux mondes aux fonctionnements antinomiques s’opposent à quelques kilomètres d’écart. Même sentiment d'ailleurs à observer des ruminantes paître paisiblement juste derrière les barbelés de la mort.

Un formidable bouquin aux qualités scénaristique et graphique incontestables! Vivement conseillé dans les centres de documention en lycée et les médiathèques. Un livre à s’offrir et à offrir pour contribuer encore et encore à être des passeurs d’une Histoire qu’il ne faut jamais, au grand jamais, oublier. 

LE RAPPORT W
Auteur : Gaétan Nocq
263 pages couleur
Prix : 29 €
Éditions : Daniel Maghen
EN LIBRAIRIE : LE 23 MAI 2019

En dédicace:
• 25/05 : BDNet Bastille - Paris 11, à partir de 16h
• 06/06 : Bulle en tête – Paris 17, à partir de 16h
• 07/06 : Filigranes – Bruxelles. Rencontre + dédicace, de 18h à 20h
• 08/06 : La Planète Dessin – Paris 6, à partir de 14h30
• 15/06 : Legend BD – Orléans, à partir de 15h
• 16/06 : MAHJ (Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme) – Paris 3, à partir de 16h
• 21/06 : Folies d'encre – Les Lilas, de 17h à 19h
• 22/06 : Bulle – Le Mans

bannièreExposition : Nocq & Cassegrain
- Du 11 juin au 20 juillet 2019 à la Galerie Daniel Maghen

Les planches originales du Rapport W de Gaétan Nocq seront présentées du 11 juin au 20 juillet lors d'une exposition également dédiée au dessinateur français Didier Cassegrain.

Galerie Daniel Maghen
36 rue du Louvre, 75001 Paris

Ouvert du mardi au samedi - De 10h30 à 19h

01 42 84 37 39 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

maghen

A lire aussi : 

Gibrat, L'hiver en été : une récréation délicieuse en mots et en dessins des éditions Daniel Maghen

Une vie à schtroumpfer : une superbe biographie de Peyo en images des éditions Daniel Maghen

Mirages : une superbe monographie de Will aux éditions Daniel Maghen !

Daniel Maghen et les enchères Christie's : Episode 4

Les voyages d'Ulysse : l'époustouflante odyssée des éditions Maghen

Paul et Gaëtan Brizzi : 31 illustrations à la Galerie Daniel Maghen pour entrer dans la légende