Les mauvaises herbes : le témoignage bouleversant d’une esclave sexuelle de l’armée japonaise

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Roman graphique Mis à jour : mardi 20 novembre 2018 22:12 Affichages : 169

encragesPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ 1943. En pleine guerre du Pacifique, la Corée se trouve sous occupation japonaise. Après avoir été placée petite fille dans un foyer par ses géniteurs qui n’arrivaient plus à subvenir aux besoins de la famille, Sun, à tout juste 16 ans, est vendue par ses parents adoptifs comme esclave sexuelle à l’armée japonaise basée en Chine. Après avoir vécu soixante ans loin de son pays, elle revient sur sa terre natale. « Les mauvaises herbes » est le récit poignant d’une « femme de réconfort » qui éclaire des réalités dont l’Histoire avec un grand H oublie souvent de se vanter…
C’est avec beaucoup de sensibilité et de pudeur que Keum Suk Gendry-Kim raconte l’histoire de cette dame qui lui est tombée dessus en quelque sorte…De ses rêves de petite fille d’aller à l’école aux contraintes ménagères imposées du fait de l’infirmité précoce de son père, des mensonges de sa famille adoptive jusqu’au bistrot à Ulsan, du premier viol en rase campagne au wagon aveugle qui la mène en Chine, du baptème d’un nom japonais à la malnutrition…on pénètre dans le quotidien épouvantable de cette jeune femme dont le corps est exploité sans aucune humanité.
L’auteure a l’intelligence de mêler des touches de tendresse et d’humour à ce récit, en ménageant notamment des planches où elle conte ses moments de complicité et d'échanges avec la vieille dame…son trait délicat, sa manière elliptique et poétique de dessiner la maltraitance imposée à Sun et ses compagnes d’infortune sont aussi appréciables que percutantes. Ce témoignage met en effet en valeur le courage de Sun, sa remarquable capacité à supporter l’adversité et pointe du doigt - sans violence mais avec efficacité - toute l’inhumanité dont peut se montrer capable un peuple conquérant et l'inaction dont chacun peut se rendre responsable face à une situation inacceptable mais vis à vis de laquelle on s'adapte plutôt que de la combattre. Sun est en effet une victime de l'armée japonaise mais également de coréens ayant contribué à rendre possible cette réalité.
"Les mauvaises herbes" s'avère un travail passionnant à l’esthétique incontestable que l’on ne saurait que trop diffuser…pour que les zones d’ombre de l’Histoire apparaissent au grand jour et qu’on rende justice à toutes ces victimes collatérales de la guerre dont la vie a été sacrifiée.

Les mauvaises herbes
Editions: Delcourt
Collection : ENCRAGES
Date de parution : 26/09/2018
Scénario et dessin : GENDRY-KIM Keum suk
Prix : 29,95€

mauvaises herbes