Faubourg sentimental : une immersion poétique dans le Buenos Aires des années 50

Écrit par Guillaume Marcenac Catégorie : Roman graphique Mis à jour : dimanche 18 novembre 2018 17:59 Affichages : 179

faubourg sentimentalPar Guillaume Marcenac - Lagrandeparade.fr/ José Muñoz nous plonge dans le quartier de son enfance, un barrio du Buenos Aires des années 1950. Son "Barrio adentro", traduit en "Faubourg sentimental", est peuplé de personnages pittoresques, de situations touchantes, et de beaucoup d'histoires qui font rêver ; de celles dont on ne sait pas si elles étaient déjà le fruit de l'imagination fertile de leurs conteurs à l'époque, ou si elles sont réellement arrivées un jour. C'est le jeune poète argentin Alejandro García Schnetzer qui s'est chargé d'écrire les textes qui accompagnent les dessins de Muñoz, de redonner corps aux souvenirs du dessinateur.

"Faubourg sentimental" est davantage un livre illustré qu'une bande dessinée. Une forme d'expression libre sur un thème personnel cher à José Munoz, lui qui a dû quitter son quartier natal en 1972 pour fuir la dictature.

Pour être honnête, le résultat est déroutant de prime abord. Difficile de trouver un fil conducteur dans l'accumulation de portraits et anecdotes, qui se résument souvent à une phrase et un dessin. Mais au fil des pages, le charme opère. Les odeurs, les cris d'enfants, les repas de familles et les scènes de ménage prennent place dans notre imaginaire. On se verrait bien en terrasse du café La Andaluza, à écouter les commérages des petits vieux, faire les yeux doux à Gladys la boulangère qui passe, ou regarder les enfants jouer au foot dans la rue. 

A l'époque, Buenos Aires, avec son port ouvert sur l'Atlantique, est un important carrefour migratoire, point de passage entre l'Europe et l'Amérique du Sud. "Faubourg sentimental" témoigne magnifiquement de la richesse culturelle, fruit d'une forte mixité géographique et sociale, qui a découlé de cette période. Un joyeux patchwork composé de chanteuses de tango, d'Italiens gominés, de vieillards des campagnes tirés à quatre épingles, et de tous les pèlerins qui ont décidé un jour de poser leurs valises dans le quartier. Au cœur de cette auberge espagnole, les enfants ne perdent évidemment pas une miette des histoires de voyages, et en apprennent manifestement davantage dans la rue qu'avec leurs instituteurs.

Les dessins au fusain noir saupoudrés de quelques mots suffisent à faire revivre les façades, les pavés, les sourires et éclats de voix ; et la nostalgie d'une certaine dolce vita transpire des pages de "Faubourg sentimental".  Témoignage riche et précieux d'une époque, d'un pays, et surtout d'une ville multiculturelle, l'album est un ouvrage épuré et très poétique.

Faubourg sentimental
(Titre original: Barrio adentro)
Editions Futuropolis
Illustrations : José Muñoz
Textes : Alejandro García Schnetzer
Prix : 20,99 €
Parution : septembre 2017

faubourg