Mandela et le général : quand les mots vainquent les armes

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Roman graphique Mis à jour : samedi 30 juin 2018 08:31 Affichages : 310

mandelaPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Si tout le monde connaît la figure emblématique de Nelson Mandela, peu savent qui est Constand Viljoen. Général des armées sud-africaines pendant l’apartheid, ce dernier dirige les milices d’extrême-droite à la veille des premières élections démocratiques du pays. En 1993, cette nouvelle armée boër représente un quota d’hommes de 50000…Nelson Mandela, grâce à sa patience, son humanité méritoire et son charisme, réussira à éviter la guerre civile qui se prépare en séduisant le général.
John Carlin est un grand reporter international pour le quotidien espagnol El Pais. Plusieurs de ses ouvrages, dont « Invictus » de Clint Eastwood, ont été adaptés au cinéma. Intime de Nelson Mandela, correspondant de 1989 à 1995 à Johannesburg du journal anglais The Indépendant, il témoigne par sa rencontre avec le général Constand Viljoen de l’un des moments les plus importants de l’histoire de l’Afrique du Sud où le pays a failli s’étouffer dans un bain de sang. Le récit est passionnant d’abord pour la qualité de sa documentation et sa volonté didactique de faire comprendre au lecteur le contexte des évènements : la mentalité des blancs et leur intestine conviction d’être les légitimes maîtres du pays, l’admiration d’abord dissimulée des noirs pour Nelson Mandela, le cadre familial du général ( la figure du frère est intéressante), les drames réguliers qui ponctuent le quotidien de ce pays divisé. L’on aime les allers-retours entre les scènes d’entretien où le journaliste interroge le général, celles plus intimistes qui se déroulent dans la ferme familiale de ce dernier, la présence régulière de journaux témoignant de l’évolution de la situation, les scènes dans la sphère publique. Les rencontres entre Mandela et le général sont particulièrement réussies et émouvantes…le scénario réussit à rendre la manière dont Viljoen a pu être déstabilisé par la présence charismatique de ce combattant pour la liberté.
Applaudissons également le travail graphique d’Oriol Mallet, auteur de bandes-dessinées espagnol dont on n’a pas fini d’entendre parler : outre la qualité du trait et le travail pertinent sur la couleur - qui concentre le regard sur les détails importants-, on louera la sensibilité prégnante des mises en scène qui soulignent les émotions qui traversent les personnages. La présence de représentations de la carte de l’Afrique du Sud qui se pare de sang, des ombres de deux frères qui se retrouvent ou de la couleur du drapeau est également pertinente.
Un ouvrage brillant qui a la force d’une poignée de mains historique…quand elle oeuvre pour la paix, la tolérance et la liberté!

Mandela et le général
Editions : Delcourt
Récit de : John Carling
Dessin : Oriol Mallet
Parution : 30 mai 2018
Prix: 17,95€
112 pages

mandela