Mai 68 : Sois jeune et ne te tais pas !

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Roman graphique Mis à jour : mercredi 25 avril 2018 10:01 Affichages : 368

mai 68Par Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Nous sommes en 2018…. et il y a 50 ans, une crise existentielle profonde secouait la France. Une période qui a marqué durablement l’imaginaire collectif et politique mais dont on ne connaît pas toujours bien la genèse, la réalité des combats menés et les protagonistes essentiels. Dans "Mai 68 : La veille du grand soir",  le lecteur est invité à se promener là où l’histoire s'écrit ; de la Sorbonne et à l’Élysée, des usines Renault à la Préfecture. Et à rencontrer des personnalités déterminantes de cette période contestataire tels que Cohn-Bendit, Alain Geismar, Jacques Sauvageot, Henri Weber…et même Jean-Paul Sartre. Si l’on suit les grondements de la rue, les auteurs racontent aussi comment à l’Elysée on essaie d’enrayer le problème : les confrontations entre un général De Gaulle inflexible et vieillissant et un Georges Pompidou favorable à la discussion et à la souplesse, les négociations entre Chirac et la CGT…donnent à ce récit historique romancé une teneur passionnante! Nourri du vécu de Patrick Rotman ( auteur, scénariste et réalisateur français) et des entretiens inédits qu'il a réalisés auprès du pouvoir, voilà une manière de (re)vivre Mai 68 des deux côtés du conflit. Un dossier pertinent se découvre en fin d’ouvrage avec des photographies des affiches collées sur les murs à l’époque, fortes de slogans revendicateurs, mais également une chronologie des évènements principaux.
Un scénario habilement construit, soutenu par des mises en scène qui font sens, qui alterne parenthèses d’intimité, de rue et de bureaux, et s’efforce de brosser une situation objective, sans caricature. Souligne aussi les débordements et les excès de tous côtés. Exprime avec intelligence la tension permanente du bras de fer qui se joue entre les étudiants et le pouvoir et rappelle en filigrane la nécessité des rébellions intestines et combien une jeunesse rebelle est une jeunesse en bonne santé!

Vous les sabreurs, les bourgeois, les gavés, et les curés! V’là la jeune garde! V’là la jeune garde, qui descend sur le pavé. C’est la lutte finale qui commence, c’est la revanch’de tous les meurt-de-faim, c’est la révolution qui s’avance, et qui sera victorieuse demain.

Mai 68 : La veille du grand soir
Editions : Delcourt
Collection : Seuil/Delcourt
Scénariste : ROTMAN Patrick
Coloriste : VASSANT Sébastien
Illustrateur : VASSANT Sébastien
Date de parution : 14/03/2018 
Prix : 24,95€

mai 68