Bande-dessinée : le meurtre prémédité du peuple Adivasi

Écrit par Félix Brun Catégorie : Roman graphique Mis à jour : lundi 5 décembre 2016 19:47 Affichages : 1281

AdivadisPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ A-t-on entendu parler ou lu dans les médias occidentaux à propos du sort des Adivasis au sein même de l’Inde centrale ? La communauté internationale a-t-elle évoqué une seule fois le massacre de ce peuple ? Depuis 2005 jusqu’à nos jours, les Adivasis dont la traduction est "habitants originels", "habitants des temps anciens", font l’objet d’une spoliation, de destructions organisées dans le plus grand mutisme et l’ignorance absolue : ils sont sacrifiés sur l’autel des enjeux économiques de l’Inde. Au nom de la lutte contre les Naxalistes-maoistes, une organisation politique et paramilitaire considérée comme terroriste, qui se réfugie dans les forêts et les villages adivasis, l’Etat indien, aidé de milices armées, va chasser les Adivasis, ce peuple réellement autochtone, de leurs terres riches en minerai pour assouvir la boulimie de développement des grandes multinationales et de l’Inde. Ce peuple ne demande rien, il vit en quasi autarcie de l’agriculture, de la cueillette, de la chasse dans les plaines et les forêts de son territoire. Pourtant, en alimentant le complot des naxalistes-maoistes, les gouvernements successifs vont tout faire pour les éliminer et exploiter les richesses du sous-sol.

 

Juillet 2007. Camp d’Errabore, Dantewada Distric. Nous sommes 4500 individus a être parqués dans ce camp. Nous savons qu’il existe 17 autres installations du même genre et que nous sommes plus de 50000 Adivasis à avoir quitté nos villages pour ces abris de fortune.[…] Dans le camp, il n’y a rien : pas d’école, pas de soins médicaux suffisants, pas de nourriture.

Une situation inhumaine et alarmante qui a fait réagir Amnesty International, qui a contribué à l’édition de ce récit qui décline tout au long, les brimades, les humiliations, les outrages, les massacres, les machinations contre ce peuple aussi ingénu que pacifique.

Nous avons tout perdu ! Nos valeurs, notre culture, notre humanité.

Eddy Simon a mené un travail colossal d’enquêtes et d’analyse sur le martyre des Adivasis. Matthieu Berthod, avec ses dessins épurés et expressifs, le noir et le blanc suggestif, fait résonner ce récit comme un cri de douleur, une clameur de révolte. Un hommage à la Boîte à Bulles et Amnesty International qui pallient le silence et l’aveuglement complices des médias et de la communauté internationale.

Adivasis meurtris
Auteurs : Eddy Simon et Matthieu Berthod
Editions : La Boîte à Bulles et Amnesty International
Date de parution: Août 2016
Prix : 16€

Adivadis