Les spectaculaires prennent l’eau : une nouvelle aventure mouvementée, pleine de drôlerie

Écrit par Sylvie Gagnère Catégorie : Bande-dessinée Mis à jour : mardi 23 octobre 2018 11:43 Affichages : 93

Tome 3, Les spectaculaires prennent l’eau Par Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.fr/ Paris, janvier 1910, la Seine connaît une crue exceptionnelle, plongeant tous les quartiers sous plusieurs mètres d'eau et désorganisant totalement les services publics. Les boutiques sont saccagées et, dans les rues qui ne sont plus éclairées, faute de gaz et d'électricité, les habitants sont à la merci des bandits. Les malfrats en profitent, notamment l'un d'eux qui se fait appeler le Marsouin. Cambrioleur de haut vol, il pille les musées et se constitue une bande redoutable en libérant des brigands. Il signe ses délits d'un M majuscule et d’une lettre adressée à la presse qui souligne l'incompétence de Louis Lépine, Préfet de police et créateur du concours du même nom.

Le lecteur retrouve avec beaucoup de plaisir l’équipe de bras-cassés composée de Pipolet, le savant loufoque et de ses acolytes. Le ton est toujours plein de drôlerie, même si l’affreux Marsouin n’est pas un rigolo ! Nos compères vont devoir faire vite pour sauver les trésors des musées nationaux…

Loufoqueries présentées au fameux concours Lépine, clin d’œil à Batman et au Joker, réparties cinglantes (Pétronille fait preuve d’encore plus d’intelligence et de caractère !), l’humour est au rendez-vous dans toutes les situations. Les inventions pittoresques du Professeur s’avèrent dans la plupart des cas fort utiles, mais rarement comme prévu. Les scènes d’action s’enchaînent sans temps mort, et malgré qu’elles soient souvent parfaitement improbables, cela marche à fond, grâce à des dialogues aux petits oignons et des rebondissements surprenants. Le scénario s’appuie sur une reconstitution fidèle de l’époque qui participe au dépaysement du lecteur.

Le dessin de Poitevin, toujours virevoltant, accompagne toutes les péripéties du récit, avec ses cadrages précis et ses personnages – héros et secondaires – dont la « gueule » contribue à l’identification et au succès. L’osmose entre illustration et scénario est parfaite et concourt à la réussite de cette série.

Le lecteur, heureux d’avoir passé un moment en compagnie de cette bande de joyeux lurons, en redemande et attend le tome 4 avec impatience !

Une aventure des spectaculaires

Tome 3 : Les spectaculaires prennent l’eau 

Scénario  : Régis Hautière
Dessinateur  : Arnaud Poitevin
Éditeur  : Rue de Sèvres
Parution  : 19 septembre 2018
Prix  : 14 €

A lire aussi : 

Une aventure des spectaculaires, tome 2, La divine amante : les aventures loufoques et incroyables d’une bande de joyeux bras-cassés !