Moins qu’hier ( plus que demain) : Fabcaro et ses strips acides sur le couple

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Bande-dessinée Mis à jour : mardi 22 mai 2018 05:25 Affichages : 497

moins qu'hierPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Le titre déjà annonce la couleur : ici est passé au crible le quotidien du couple et de tout ce qui, finalement, ne nous fait pas du tout envie, dont on cherche à tout prix à éviter l’écueil et dans lequel il semble que l’on doive fatidiquement tomber à coup sûr.

Rappelant toutes les jouissives obligations qui se créent systématiquement et naturellement - allez savoir pourquoi - entre deux individus lorsqu’ils décident de tout conjuguer à deux ( tâches du quotidien dévorantes, déjeuner chez les beaux-parents pré-programmés de manière régulière, liste sur les frigos de répartition des tâches, choix délicats pour la préparation du mariage, idées divergentes sur l’éducation des enfants), Fabcaro (auteur d’origine montpelliéraine auréolé dernièrement pour son ouvrage Zaï Zaï Zaï Zaï) a imaginé des scènettes désopilantes pour nous raconter combien le couple peut être un lieu d’incompréhension, de soliloque, d’ennui et de désolation si l’on se laisse aller à certains instincts profonds.
Voilà un petit album qui nous a beaucoup beaucoup beaucoup ( ça va, on a assez insisté?) fait rire. Situations cocasses, quiproquos, incompréhensions délirantes, chacun de ses strips vient nous rappeler combien l’humanité accepte à la petite semaine de vivre des situations absurdes sous prétexte de conventions sociales ineptes ou par envie de ne pas sortir du rang. Venez rencontrer l’impayable boute-en-train Fabien qui attend son petit déjeuner en vain, le confondant Bernard et son optimisme chevronné, le grossier Grégoire qui en a plein le dos, Jean-Pierre agent immobilier qui surfe sur le net, Ophélie qui pense à voix haute, le courageux Guillaume, Nils à côté de la plaque, Denis addict aux jeux vidéos, les délicieux Emilie et Eric, Louise et ses excuses plausibles, les silences qui en disent long, Jean-Christophe qui chante sous sa mois qu'hierdouche, Cédric l’emballé vite refroidi, Sébastien le poète, Gilles au rire déplacé, Philippe l’impliqué, Valérie la susceptible, le premier rendez-vous de Lucie et Raphaël, le pudique Pierre, les pragmatiques Magali et Olivier…et tant d’autres désireux, un temps, d’être « unis par les liens d’un mariage précaire et conflictuel »!.
Empreint de cynisme et décortiquant nos petites médiocrités à la pointe de son crayon, Fabcaro nous livre un portrait saillant de nos dés(illusions) amoureuses et on y adhère avec connivence car « nous aussi, on s’emmerde » quand on ne prend pas le temps de méditer sur nous-mêmes et de corriger notre incorrigible capacité humaine à étouffer, malmener, provoquer l’autre…ou tout simplement quand on cesse de pratiquer l’auto-dérision et que l’on positionne « le couple » comme quelque chose d’aussi sacré que sérieux.

Moins qu’hier, plus que demain
Editions : Glénat
Auteur : Fabcaro
64 pages
Parution : 23 mai 2018
Prix : 12,75€

complicité