Les Pozzis : une fantasy joyeuse et originale, pleine d’humour et de profondeur

Écrit par Sylvie Gagnère Catégorie : Une histoire chaque soir Mis à jour : mardi 5 mars 2019 15:00 Affichages : 531

pozzisPar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.com/ Les Pozzis ? Mais qu’est-ce donc ? De charmantes petites créatures cornues de vingt centimètres de haut, qui jouent de la flûte, fabriquent des briques, construisent des ponts, chantent et changent la couleur de leur robe au gré de leurs envies et de leurs émotions. Toutefois, une ombre les accompagne : à leur frontière s’étend le Lailleurs, un monde gris et froid, terrifiant, dont ils savent seulement qu’il s’agit d’un pays de malheur, dont on ne revient pas, et qui leur fait très peur. Pourtant, lorsqu’Adèle est emportée par la Spirale dans le Lailleurs, les Pozzis n’hésitent pas : il faut aller la chercher ! Ils affronteront bien des dangers dans cet endroit où les Bronght et les Nour se livrent une guerre sans merci, où vivent d’étranges créatures, et apprendront un bien curieux secret.

Au pays des Pozzis, s’il y a des conflits, ils s’apaisent vite, en piétinant les chagrins et calmant les colères. De temps en temps des Pozzis apparaissent sur la Cascade des bébés. Le chef les élève, puis ils rejoignent la communauté des adultes, en étant reconnus comme Pozzis-il ou Pozzis-elle (parfois, ils ont même le choix). Chaque Pozzi vit dans sa propre grotte, qu’il décore à son goût, mais les relations d’amitié et d’amour existent bel et bien. Ce petit peuple est heureux, dans un présent sans cesse recommencé, sous la houlette d’un chef sage et respecté. Tout serait parfaitement harmonieux sans la menace du Lailleurs, qui peut envoyer des tempêtes dévastatrices. De l’autre côté de la frontière règnent la violence, la peur, la guerre et la mort. Ces mondes opposés sont pourtant liés, d’une mystérieuse façon.

Les aventures des Pozzis ont d’abord été publiées en dix épisodes, remaniés ici pour former un roman cohérent et digne d’intérêt. Les rebondissements tiennent le lecteur en haleine, et l’originalité est au rendez-vous, tant dans l’univers que dans le langage, où jeux de mots et inventions se succèdent, tout en restant très accessibles aux plus jeunes. La construction apporte petit à petit les éléments dont on a besoin pour reconstituer l’histoire, en alternant les évènements du Lailleurs et ceux du pays des Pozzis, ainsi que les points de vue des différents personnages. L’ensemble se met en place pas à pas, avec un récit qui amène à reconsidérer ce que l’on avait cru savoir auparavant.

Les Pozzis devient ainsi une aventure initiatique, qui suscite des réflexions plus profondes qu’on ne l’imagine au départ. Ce n’est jamais manichéen, jamais simpliste, et pourtant très accessible, grâce à une fantasy joyeuse et très inventive. Les Pozzis n’offre pas de leçon, n’assène pas de morale, mais glisse le message, mine de rien, que l’on peut toujours refuser un destin assigné, que l’art et la culture embellissent la vie, enrichissent et apaisent les relations.

Les illustrations d’Alan Mets accompagnent parfaitement le texte, et donnent à voir cet univers fabuleux, un peu magique et cependant familier. Précises et très ouvertes à la fois, elles laissent libre cours à l’imagination.

Un vrai bonheur de lecture (même les adultes trouveront du plaisir dans ces aventures-là) à goûter sans modération !

Les Pozzis 
 


Autrice : Brigitte Smadja
Illustrateur : Alan Mets

Éditions : École des Loisirs
Collection : Neuf

Parution : 24 octobre 2018

Prix : 15,50 €

Roman junior dès 8 ans