Janis est folle : un roman émouvant autour de la relation fusionnelle mère-fils

Écrit par Guillaume Chérel Catégorie : Les ados Mis à jour : vendredi 11 décembre 2015 11:44 Affichages : 1239

JanisPar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.fr/ ll y a des livres qui donnent envie d'être lus à cause de leur couverture, d’autres pour leur titre accrocheur. « Janis est folle », roman d’Olivier Ka, réunit ces deux conditions. La photo, noir et blanc, qui illustre la couverture de  ce récit pour ados, est vraiment superbe. Un jeune homme est assis sur le pas de sa maison en bois. On distingue la moitié d’une silhouette de femme à sa droite. Le titre, donc. « Janis est folle »… On pense tout de suite à Joplin. Ambiance rock garantie. Le texte est à l’avenant : road movie. On the road again

C’est du roman noir : Titouan et sa mère Janis sont en cavale, après qu’elle a incendié le deux-pièces où ils vivaient. De braquages en course-poursuites, ils vont foncer ensemble jusqu’à la tragédie, après la révélation du secret familial qui les a menés à vivre en marge de la société. Un roman émouvant, autour de la relation fusionnelle d’une jeune femme paumée et de son fils. Mais on se croirait aussi dans une BD d’Edika, qui se trouve être l’oncle de l’auteur, Olivier Ka. Dont le père est… Carali, dessinateur également, et directeur de la revue de Psikopat ; où sévit régulièrement Edika. Enfin, quand on sait que la « vraie » mère du cas Ka (ils adorent les blagues scato dans cette revue !) s’appelle Gudule (fameuse auteure de littérature jeunesse, entre autres), on imagine les discussions à propos de ce livre dans les réunions de famille, où l’humour doit remplacer les déclarations d’amour : « Je sais que ma mère n’est pas là, écrit Olivier Ka. Je ne sens pas sa présence. Ou plutôt, je perçois nettement son absence. Ça me fait toujours ça. Quand elle n’est pas là, je ressens comme une très légère pression quelque part dans le ventre. Sous l’estomac (…) Je crains toujours qu’il ne lui soit arrivé quelque chose de grave. Ou qu’elle ait disparu. Un jour, ça arrivera. Un jour, ça appuiera un peu plus que d’habitude, et je la chercherai partout, et elle ne sera plus là. » Si vous avez une mère, ce roman ne peut que vous toucher.

Janis est folle

Auteur: Olivier Ka

Editions du Rouergue.

264 pages - prix: 14 euros