Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Venise n'est pas en Italie : une incroyable épopée amoureuse à rebondissements adolescents

Écrit par Xavier Paquet Catégorie : Théâtre Mis à jour : dimanche 6 octobre 2019 17:24 Affichages : 400

venise n'est pas en ItaliePar Xavier Paquet - Lagrandeparade.com/ C’est incroyable ce qu’une simple balle de ping-pong peut déclencher dans le cœur d’un adolescent. L’accélération de son rythme cardiaque, la légèreté de ses sentiments naissants, la difficulté à contrôler, le rebond qui vous entraîne dans une histoire incroyable. C’est ce que vit Emile, adolescent précoce en 1ère, quand il croise le regard de Pauline, élève en seconde. Des premiers rendez-vous au premier cinéma partagé, le cœur de l’adolescent introverti et romantique s’emballe. Jusqu’à ce que Pauline, qui pratique le violon, lui propose de venir la voir jouer en concert à Venise. Démarre une incroyable épopée amoureuse. Incroyable par le périple et ses péripéties, incroyable par la famille d’Emile qui décide de lui offrir le voyage en l’accompagnant. Une famille particulière qui vit dans une caravane : un père VRP, une mère qui teint les cheveux de son fils en blond pour préserver son enfance, un frère rebelle et militaire. Une famille moyenne française et attachante où l’incompréhension règne et qui fera face à la rencontre avec la famille de Pauline, bourgeoise et distinguée. Cet incroyable voyage est rempli d’émotions et de poésie : du rire, de la tendresse, de la chaleur et de la douceur. Le texte simple, fin et intelligent nous transporte dans ces différents états. Il est mis en valeur par une mise en scène simple et soignée et d’une redoutable efficacité. Le style narratif de la pièce se traduit par un bureau d’écolier baigné d’obscurité : Emile nous parle en écrivant son journal intime. Puis son voyage et ses rencontres seront agrémentés par différents accessoires (dont on vous laisse la surprise de la découverte) qui, avec ingéniosité, nous transportent et nous installent dans des lieux et moments différents. Les jeux de lumière variés et léchés installent une atmosphère qui emprunte aux codes du cinéma façon road movie. Cette scénographie intelligente nous plonge dans l’univers d’Emile et rend l’histoire attachante : elle est éclairée par la performance de l’acteur qui joue tous les personnages de l’intrigue. D’un changement d’intonation, de voix, d’une mimique ou d’une posture physique, il incarne, avec brio et sensibilité, une galerie de portraits auxquels on s’attache spontanément. Drôle et émouvante, "Venise n’est pas en Italie" nous replonge dans la découverte de la vie sentimentale d’un ado, dans ces moments inattendus de la vie avec ses surprises, ses petites joies et ses peines. On redécouvre avec pudeur la fraicheur et l’insouciance de nos premiers émois, la confrontation aux rêves qui se brisent, la peur et la honte de découvrir l’Amour. Avec charme et nostalgie, on retrouve les balles de ping pong de notre enfance.

Venise n’est pas en Italie
De : Ivan Calbérac
Avec Garlan le Martelot
Mise en scène : Ivan Calbérac

Dates et lieux des représentations:
- Jusqu’au 15 décembre 2019 au Théâtre Lepic (anciennement Ciné 13 - 1, avenue Junot, 75018 Paris)