Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Cyrano : une mise en scène audacieuse, un joli pied de nez!

Écrit par Xavier Paquet Catégorie : Théâtre Mis à jour : vendredi 2 août 2019 07:31 Affichages : 977

cyranoPar Xavier Paquet - Lagrandeparade.com/ La célèbre tirade du nez ? Et si, en conservant la force de son texte, elle était parodiée pour le message de bienvenue? Une mise en bouche savoureuse et créative pour ce Cyrano haut en couleurs.

Plongée au XVIIème siècle avec une mise en scène épurée et un plateau éclairé de lanternes et bougies : une atmosphère qui nous immerge dans le théâtre baroque de l’époque. Dans cette ambiance intime niveau lumière, le jeu se fait face et dans le public : une frontalité au plus près du texte.
L’histoire est connue : Cyrano, bel esprit et nez proéminent, est amoureux de sa cousine Roxane qui s’entiche, elle, du baron Christian, beau physique mais qui n’a pas la joute verbale aussi affable que Cyrano. Elle demande à ce dernier de jouer les entremetteurs qui, contre mauvaise fortune bon cœur, va aider Christian à conquérir Roxane déclarant indirectement l’amour qu’il a pour elle.

Pourtant ce Cyrano est dépoussiéré avec un texte recentré sur les personnages principaux et une mise en scène inventive et esthétique. Le parti pris le plus fort est de faire jouer la pièce par trois comédiennes qui alternent à tour de rôle l’ensemble des personnages.
Autant la scène est épurée, autant les visages sont maquillés : ils permettent à chacune par un masque spécifique de changer spontanément de personnage. Ce code s’installe naturellement: on en oublie rapidement que ce sont des femmes qui jouent les hommes et que Cyrano est porté par trois comédiennes différentes. Poudrés de blanc, le visage symbolise aussi la commedia dell’arte dont la pièce s’inspire dans la mise en scène : le maquillage du clown, sa diction mais aussi la symbolique du clown et de l’auguste tant les personnages se répondent avec humour et émotion.

L’ensemble est rythmé et la dynamique du changement de personnage se fait avec fluidité : chacune apportant une couleur particulière dans la voix, le corps, la gestuelle, les mimiques et la posture. Certains moments sont chorégraphiés avec des danses et mouvements millimétrés apportant délicatesse à un univers où le fer se croise. D’autres sont improvisés (quelle drôlerie que la recette de cuisine de Ragueneau) ou chantés pour une respiration dans le texte profond de Rostand.

Comme Cyrano qui se met finalement à nu pour déclarer sa flamme, le masque tombe et les comédiennes jouent en chœur les passages clés du texte lui apportant de la justesse et de l’émotion pour en conserver sa puissance et sa beauté. L’audace de la mise en scène et le talent des trois comédiennes illuminent avec panache cette nouvelle version de Cyrano : le drame reste romantique et Cyrano une part de nous-mêmes, offensé et vengeur, timide et complexé qui n’ose pas se déclarer.

Mais l’essentialité de la scénographie et le jeu porté par trois femmes font de ce Cyrano un personnage intemporel, non genré et universel dont la moëlle et l’humanité restent intactes.
Un joli pied de nez… Et quel nez !

Cyrano
Auteur : Edmond Rostand
Avec Iana Serena de Freitas, Nataly Florez OU Marjorie de Larquier, Lucie Delpierre
Metteur en scène : Bastien Ossart

Dates et lieux des représentations:
- Jusqu’au 27 octobre 2019 au Théâtre Le Funambule Montmartre ( 53 rue des saules, 75018 Paris)

cyrano