Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Le dernier ogre : « La nuit propose à mon âme que nous en restions là. »

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Théâtre Mis à jour : vendredi 26 juillet 2019 11:45 Affichages : 535

le drrnier ogrePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ Deux situations d’énonciation sur le plateau.
Face A. Un ogre raconte l'irruption de sept garçons dans sa maison.
Face B. Un homme explique son choix de quitter la ville avec sa famille pour tenter un changement radical de mode de vie.

Les deux histoires, semblant pourtant si radicalement éloignées l’une de l’autre, se rejoignent et se télescopent en crescendo. Leur point commun ultime? la faim!

Marien Tillet a conçu un spectacle aussi surprenant et singulier que séduisant. Le dernier ogre pourrait n’être qu’une réécriture moderne du Petit Poucet mais l’artiste dépasse le conte, usant d’une mise en abîme de la figure de l’ogre pour évoquer des problématiques sociétales actuelles et réinterroger notre définition du monstre.

Saluons d’abord le texte, slamée dans les parties « ogresques », à la rythmique et à la mélodie des phrases délectables, et empreint d’humour, souvent grinçant, dans le récit « humain ». Accompagné des riffs inspirés de Mathias Castagné, le comédien se laisse traverser de manière fulgurante par l’énergie dévorante de l’ogre à l’élocution stomacale et…lorsque la musique se tait, revient avec justesse à la sérénité illuminée du père de famille modèle.

La mise en scène, épurée, joue de quelques effets simples mais percutants…le micro de l’ogre, suspendu, et entouré de ténèbres, suffit à plonger le personnage dans la sphère de l’imaginaire.

Tandis que les drames se tissent, Samuel Poncet exécute un « live painting » qui construit en notes blanc linceul un décor d’arrière-scène à la mise en scène inquiétante.

Si cette pièce ne réhabilite pas l’ogre, du moins rappelle-t-elle que le monstre n’est pas toujours celui qu’on croit. Applaudissons cette performance théâtrale tenue de bout en bout avec une énergie tonitruante.

Vous ne regarderez plus un champ d’orges gorgé de soleil de la même façon…!

Ce qui fait pencher la balance, c’est toujours la raison la plus irrationnelle.

Le dernier ogre
Auteur : Marien Tillet
Récit slam : Marien Tillet
Live painting : Samuel Poncet
Guitare : Mathias Castagné
Régie : Simon Denis
CIE LE CRI DE L'ARMOIRE

Dates et lieux des représentations:
- À 14H45 : DU 5 AU 26 JUILLET 2019 - RELÂCHES : 10, 17 JUILLET - au Théâtre 11 • GILGAMESH BELLEVILLE ( 11, bd Raspail, 84000 - Avignon) - festival Avignon Off 2019
- Le 15 octobre 2019 - La Canopée à Ruffe ( 16)
- Le 4 février 2020 - La Mouche Saint-Genis-Laval ( 69)

le dernier ogre