Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Ma Colombine : "Le monde n’est jamais prêt à la naissance d’un clown."

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Théâtre Mis à jour : samedi 13 juillet 2019 14:35 Affichages : 179

omar porrasPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com / Ma Colombine, c’est la rencontre fabuleuse de deux artistes d’exception : Fabrice Melquiot, dramaturge et directeur du Théâtre Am Stram Gram de Genève, a imaginé un monologue pour Omar Porras - acteur, metteur en scène et fondateur de la compagnie suisse Malandro - inspiré de son autobiographie.

Un voyage qui démarre de la Colombie jusqu’à Paris en compagnie d’Oumar Tutak, double fictionnel de ce passionnant metteur en scène suisse. 

Poétiques et sensibles, le texte, la mise en scène et l’interprétation du comédien font de ce récit initiatique une parenthèse théâtrale délicieusement nostalgique et rêveuse. Les amateurs du travail d’Omar Porras goûteront au plaisir de ce tête à tête confidentiel avec l’artiste aux mises en scène explosant d’inventivité et de couleurs, d’ancrage volontaire dans la tradition se mêlant toujours à une vision et une esthétique résolument modernes. Les néophytes découvriront l’histoire d’un homme passionné, doté d’un optimisme et d’une dérision revigorantes.

Un rire, ça reste un rire.


Le texte de Fabrice Melquiot est remarquable, mêlant avec finesse la grande et la petite histoire, offrant des minutes de complicité rieuses ( les dialogues entre les deux frères sont d’une touchante cocasserie), des instants de grâce poétique et de multiples occasions de réfléchir sur ce qui fait l’essence d’un être. Manifeste sur l’importance des mots et la puissance de l’imagination, il séduira tout autant un public adulte qu’adolescent.
Omar Porras a sculpté une scénographie à l’ambiance feutrée où percent ça et là un astre luisant changeant de forme, quelques lumières délicates, un arbre, un gros caillou…trois fois rien - ou peut-être juste l’essentiel- pour accueillir pleinement la magie des parenthèses délicates et éthérées. Le corps engagé et le regard d’une vivacité jubilatoire, accompagné d’effets sonores pertinents qui facilitent la compréhension des plus jeunes et apportent une note amusée, il semble un lutin farceur que l’on emporterait bien dans ses bagages à la fin de la représentation.
Au travers de son histoire personnelle, Omar Porras nous raconte l’importance de s’accrocher à ses rêves et de ne pas renoncer à la première difficulté. Comme tous ceux qui ont l’âme fantasque, dès le plus jeune âge, il converse avec l’astre lunaire et rêve d’aller contempler la Terre, les pieds suspendus à son croissant…En effet, peut-on bien voir la Terre lorsque l’on a les pieds dessus?

On dirait que mon pays est né au mauvais moment.


Une galerie de personnages - interprétés avec une espièglerie empreinte de tendresse - s’invite : la mère qui rabâche à Oumar de faire des études, regrettant de ne voir que des fourmis lorsqu’elle ouvre un livre ; le père, paysan rustre qui pense tout le contraire; son grand frère qui s’impatiente de ses requêtes trop imaginatives à son goût ; la délicieuse Liliana aux cigarettes relaxantes que l’on conquiert le coeur battant et la rose en bandoulière, Alberto au bec de lièvre ou encore le vieil homme qui aimait les « films d’amour »…

Venez, venez donc voir Ma Colombine…Venez voir comment la prière à la lune d’un petit garçon sur un trottoir de Bogota, les mains dans les poches et les yeux au ciel, l'a conduit « sans égratignure » aux pieds d’une femme aux organes poétiques, la Pachamama du théâtre.

Ma Colombine vous raconte « le visible et l’invisible, le silence et la musique, la vérité et le mensonge, les vivants et les morts…et les nuances entre les deux ». Et c’est enthousiasmant comme une pluie d’or et de vermillon qui vous surprend dans l’alcôve chimérique d’un songe inspirant!

Est-ce qu’un clown peut changer le monde?

Ma Colombine
Metteur en scène : OMAR PORRAS - TEATRO MALANDRO
Interprète(s) : OMAR PORRAS
Assistanat à la mise en scène : DOMENICO CARLI
Regard extérieur : ALEXANDRE ETHEVE, PHILIPPE CAR
Scénographie : OMAR PORRAS
Création sonore : EMMANUEL NAPPEY
Création lumière : OMAR PORRAS, MARC-ETIENNE DESPLAND
Conseil musical et piano : CEDRIC PESCIA
Collaboration chorégraphie : KAORI ITO
Production
Théâtre Am Stram Gram - Genève.
TKM Théâtre Kléber-Méleau, Renens.
Avec le soutien de la République et du canton de Genève et du Service Culturel Migros Genève.
Le Théâtre Am Stram Gram est subventionné par la Ville de Genève.

Tout est pardonné du moment qu’on a le vent dans le dos.

Dates et lieux des représentations:
- Du 5 au 26 juillet 2019 à 10h10 (relâche les mercredis) au 11 Gilgamesh Belleville - Festival d'Avignon Off 2019