Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

La Légende de Bornéo : un théâtre engagé et vivant, absurde et drôle autour du monde du travail

Écrit par Xavier Paquet Catégorie : Théâtre Mis à jour : lundi 25 mars 2019 21:06 Affichages : 452

La legende de BornéoPar Xavier Paquet - Lagrandeparade.com/ Parler de travail dans la vie n’est jamais évident et souvent source de tensions et de désaccords. Ecrire une pièce, sur ce sujet, et qui ne ressemble pas aux autres en la matière, un audacieux pari.  La légende de Bornéo apporte un vent rafraichissant sur ce sujet brûlant ! La plongée dans les affres du monde du travail se déroule en cinq saynètes qui se succèdent pour exposer un patchwork de situations, de points de vue et pour additionner les singularités comme elles le sont dans la réalité. La pièce intègre une touche immersive et des codes de théâtre dans le théâtre : le spectateur se sent impliqué dans une conversation intime et a l’impression de faire partie de ce collectif.

L’histoire débute par les souvenirs tendres d’un comédien retraité qui, pour continuer à exister, occupe des boulots précaires : ouvreur et vendeur de gaufres au début du spectacle, reconverti en esthéticienne à la fin.  Ce refus de l’oubli du comédien symbolise à lui seul la dualité du spectacle : une alternance de réel et de fiction, une ambiguïté permanente entre personnage et personne où l'on ne sait plus lequel s’efface au bénéfice de l’autre.

L’histoire s’enchaine par ce couple de trentenaire, qui organise sa vie de couple comme une réunion hebdomadaire avec agenda, ordre du jour et jargon de manager. Satire de la place du pro dans le perso.
Puis la détresse d’une employée de Pôle emploi qui, toute en énergie, perd au fur et à mesure le sens de l’espace, de son boulot, et du service jusqu’à arriver à un état de frénésie compulsive qui la rend dyslexique dans le corps. Ce rapport au corps prend une part importante du spectacle : l’impact du travail sur la tête, sur le physique, les douleurs qu’il procure.

La plus belle scène restera l’échange de ces deux sœurs que tout oppose : celle qui parle carrière, stabilité financière et sécurité sous le regard de son mari cadre épanoui ; l’autre à la recherche de sa voie, du sens qu’elle veut donner à sa vie et son refus d’être dans le flow des gens qui suivent un chemin tracé sans bonheur. Jusqu’à ce que le masque du cadre idéal se fissure lui aussi exposant le burnout latent inhérent à la recherche de performance.

A lui seul ce dialogue illustre la pièce : énergique et sensible, intelligente par le texte et les sous-textes qu’il faut y lire, inventive par la mise en scène et avec le rire comme arme de lutte.

Car le travail y est perçu comme une lutte : ce qu’il (dé)construit en nous de manière individuelle et collective, la place qu’il laisse ou ne donne pas pour s’affirmer en tant qu’individu dans une organisation standardisée.
Un seul bémol : la scène de fin, longue et à tiroirs, alors que la chorégraphie précédente et son texte incarnaient au mieux la rupture finale.
Pour le reste ? Un théâtre engagé et vivant, absurde et drôle qui enlève les verrous qui pèsent sur notre rapport au monde professionnel.
Du travail bien fait !

La légende de Bornéo
Auteur : Collectif L'Avantage du doute
Avec Simon Bakhouche, Mélanie Bestel, Judith Davis, Claire Dumas, Nadir Legrand
Metteur en scène : Collectif L'Avantage du doute

Dates et lieux des représentations:
- Jusqu’au 4 mai 2019 au Théâtre de l'Atelier (1 place Charles Dullin, 75018 Paris)