Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

La Boule rouge : une comédie musicale sympathique

Écrit par Sylvie Gagnère Catégorie : Théâtre Mis à jour : jeudi 28 février 2019 16:05 Affichages : 524

ben hPar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.com/ Un soir de novembre 1925, Charles et ses amis de toujours errent dans les rues de Paris. Une fois de plus, ils terminent leur course au comptoir de la Taverne du Baron, fascinés par l’ambiance sordide qui y règne et qui incite au scandale... Les jeunes employés de ce piano-bar morose rêvent d’un succès semblable à celui du Bœuf sur le toit ou de la Coupole, hauts lieux festifs et emblématiques de cette période.

La Boule rouge nous plonge dans un contexte historique précis : le Paris des années 20, une époque insouciante marquée par la volonté d'oublier un passé meurtri par la guerre et l'envie de vivre pleinement chaque instant. Paris est alors une capitale progressiste et cosmopolite, où les coupes de cheveux des femmes annoncent l'émancipation à venir et où l'homosexualité sort de la clandestinité. Une génération débridée et provocatrice s’affirme en se jouant de la morale et des mœurs traditionnelles, et adopte les musiques venues d’outre-Atlantique, swing et jazz, pour mieux se déhancher au rythme du Charleston. Mais à ce Paris festif et scandaleux s’oppose une France majoritairement très conservatrice, qui ignore tout de ces nuits parisiennes. Ces deux mondes se confrontent dans La Boule rouge, en incitant les personnages à modifier leur regard sur l’autre.

Costumes chatoyants, décors soignés, musique live, tout est prévu pour immerger le spectateur dans les Années Folles. Les chanteurs ont une énergie remarquable et prennent visiblement un grand plaisir sur scène. Les auteurs ont eu la bonne idée de reprendre quelques standards de variété française ou internationale, réarrangés dans le style de l’époque et l’on s’amuse à les reconnaître au fil des morceaux. Les musiciens du jazz-band sont excellents !

On aimerait adorer ce qu’ils font et se laisser emporter par le tourbillon de la fête… Pourtant, des chutes de rythme et des passages récitatifs un peu trop longs font que l’on ne marche pas totalement. On passe un agréable moment, très sympathique, on se laisse porter par l’énergie de cette jeune troupe, mais on ressort un peu déçu, un peu frustré… Il manque quelque chose de la folie de ces années, quelque chose qui embarquerait le spectateur dans un véritable voyage dans le temps… Au final, une bonne soirée en perspective, mais ne vous attendez pas à retrouver vraiment les Années Folles dans ce spectacle.

La Boule rouge 
Comédie musicale
Livret et mise en scène : Constance Dollfus et Clément Hénaut
Musiques et arrangements : Benoît Dupont
Chorégraphies : Eva Tęsiorowski

Avec : Maxime Guerville, Angélique Magnan, Laurent Malot, Léa Rulh, Eva Gentili, Dima Novik, Mélodie Molinaro, Mariette Westphal, Rémi Palazy, Guillaume Sorel, Sébastien Brumaud, June Van Der Esch, Lilly Caruso, Marie-Stella Perron D’arc, Yann Sebile, Baptiste Juge (Comédiens/Chanteurs) Et Simon Froget-Legendre, Simon Lehuraux, Thomas Mestres, Nicolas Zentz, Tristan Garnier (Musiciens)

Durée du spectacle : 2 h

Crédit-photo : BenH - Photography

Dates et lieu des représentations :

- Du 26 avril au 7 juin, du jeudi au samedi à 20 h au Théâtre des variétés (7, boulevard Montmartre - 75002 Paris) – 01 42 33 11 41 – http://www.theatredesvarietes.com