Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Le bouc : les mécanismes du bouc émissaire en représentation

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Théâtre Mis à jour : lundi 10 décembre 2018 06:38 Affichages : 737

Le boucPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ Librement adaptée du Bouc de Fassbinder - « l’observation méticuleuse, presque clinique, des mécanismes de violence qui amènent les membres d'un groupe à persécuter un individu, parfois jusqu'au sacrifice, afin de maintenir une cohésion, voire d'affirmer une identité collective » ( Bruno Geslin)-, cette création de la Bulle Bleue ne peut laisser le spectateur indifférent.

Au sein d’un espace scénique ingénieux qui se modifie sans cesse grâce à quelques accessoires et paravents mobiles, accompagnés de jeux de lumière et d’une matière sonore qui font sens, seize hommes et femmes sur le plateau s’activent dans une usine de conditionnement de médicaments, se détendent à la pause, plaisantent, échangent des regards complices ou séducteurs dans une ambiance qui pourtant, très vite, n’a rien de bon enfant. Un malaise indicible étreint la scène et se répand de manière de plus en plus effrontée au gré des échanges incisifs entre collègues…une tension dramatique électrise, le plateau parfois se fige pour mieux faire saisir au spectateur le danger latent dont on perçoit les signes précurseurs. Il faut une victime, quelqu’un de fragile sur lequel l’agressivité contenue de chacun pourra - librement et de manière chorale - se libérer. On en trouve un, il a le tort de confesser ses tendances homosexuelles, c’est le pied dans l’engrenage jusqu’à la descente aux enfers…
Bruno Geslin orchestre ce travail de qualité avec beaucoup de délicatesse et de sensibilité. Rien ne passe en force et c’est d’autant plus prenant. La pièce est dérangeante, les comédiens percutants, les traits d’humour grincent jaune et les interprètes nous amènent avec beaucoup de sincérité et de talent à la lisière de la folie…rappelant la difficulté intrinsèque de vivre ensemble et les mécanismes humains tribaux vis à vis desquels il faut être vigilant…-

Le bouc
Librement adapté et mis en scène par Bruno Geslin
Collaboration artistique : Sophie Lagier
Avec sept acteurs de la troupe permanente de La Bulle Bleue : Axel Caillaud, Julien Colombo, Laura Deleaz, Arnaud Gélis, Soizic Henocque, Sarah Lemaire, Philippe Poli,
et neuf jeunes comédiens : Salomé Barbarin, Léia Besnier, Guillaume Celly, Arthur Combelles, Célia Farenc, Roman-Karol Halftermeyer, Christina Juhl, Julien Salignon, Lucile Signoret.
Création lumière : Claude Casas
Création son : Olivier Goliard
Photos de répétitions : Bruno Geslin
Production : La Bulle Bleue – ADPEP 34 / La Grande Mêlée.
Dans le cadre du projet " Prenez garde à Fassbinder " - Direction artistique Bruno Geslin
Avec le soutien du Ministère de la Culture / Direction Régionale des Affaires Culturelles Occitanie, de la Région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée, du Cercle des mécènes de La Bulle Bleue et du Cours Florent Montpellier

Dates et lieux des représentations:
- Du 14 au 30 novembre 2018 au Chai de La Bulle Bleue - Montpellier ( 34)

Evénement du 14 au 26 janvier 2019 à Montpellier
La Bulle Bleue, un des rares Esat artistique de France, projet unique dans tout le Sud de la France, déploie trois années de travail théâtral avec Bruno Geslin (La Grande Mêlée, Nîmes) , sur la scène du Centre dramatique national - Théâtre des treize vents de Montpellier ( 34)

AU PROGRAMME: 
22 comédiens et comédiennes
3 metteurs en scène (Bruno Geslin, Jacques Allaire, Evelyne Didi)
Un projet artistique ambitieux, engagé et au long cours « Prenez garde à Fassbinder »
Plus de 2000 spectateurs attendus
Trois spectacles / 6 représentations et prologues artistiques
Des films
Une rencontre
Un colloque
 
Huit heures ne font pas un jour (Evelyne Didi), lundi 14 et mardi 15 janvier à 20 h. 
+ prologue de 15 min Les petits Chaos à 19 h.
- Je veux seulement que vous m'aimiez (Jacques Allaire), vendredi 18 et samedi 19 à 20 h. 
+ prologue de 15 min « Les petits Chaos » à 19 h.
- Le Bouc (Bruno Geslin) jeudi 24 et vendredi 25 à 20 h.
+ prologue de 15 min Les petits Chaos à 19 h.
·         Qui vive !  Sous la direction de Bruno Geslin avec La Bulle Bleue. Programme impromptu de pièces brèves, rencontre avec les comédiens, lectures, projections, séminaire d'Olivier Neveux, repas partagé et musique. Samedi 26 janvier. 14 h 30-1 h.
·         Projections de films de Fassbinder au cinéma Diagonal.
·         Colloque Ethique(s) des pratiques théâtrales. Jeudi 24 janvier et vendredi 25 janvier, 9h30-17h.
Avec des professionnels européens de la culture et du travail médio social, rencontres autour des questions éthiques que pose au champ de l'art, à ses institutions et à ses créateurs, le travail de création théâtrale avec des comédiens en situation de handicap mental. 
 
Le site de la Bulle Bleue

Le site du Théâtre des 13 Vents 

Je veux seulement que vous m’aimiez : la Bulle bleue et Fassbinder règlent leur coeur au diapason

LE bouc

Crédits-photos : Bruno Geslin ( 1) , Sophie Lagier ( 2)