Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

La parenthèse du Mimosa : lorsque le passé façonne le présent

Écrit par Victor Waque Catégorie : Théâtre Mis à jour : samedi 20 octobre 2018 22:21 Affichages : 349

TartèsPar Victor Waqué- Lagrandeparade.fr/ « La parenthèse du Mimosa » raconte l’histoire improbable d’un homme et d’une femme. Un barman grisonnant, aigri, alcoolique, vivant dans le passé de ses années en Afrique. Une jeune femme photographe, avide de questions, portée vers une quête mystérieuse. Ils n’ont rien en commun. Sauf la tristesse. Pourtant ce soir, dans ce bar désordonné, ils vont s’accorder. Pour quelques temps. La compagnie nous propose avec ce spectacle des réflexions profondes qui traversent chacun de nous. L’amour. Le pardon. Mais à quel prix ?

Sur la petite scène du théâtre Nord-ouest, des objets divers jonchent le sol. Des verres renversés. Des tables. Des fleurs. Un lieu traversé par la tempête. Il est tard, le bar a fermé ses portes tandis que son propriétaire range les pots cassés. Entrecoupé de quelques rasades d’alcool. Quelqu’un frappe à la porte. « C’est fermé » invective le barman. Et pourtant il approche de l’entrée. Une femme souhaite postuler au poste de serveuse. Elle veut boire un dernier verre. Et il pleut. Il lui ouvre en grognant.

Les deux personnages sont malheureux. Chacun a sa façon. L’homme a connu une déception amoureuse qui l’habite encore. Il a vécu la solitude, l’enchaînement de jobs dégradants, l’absence de stabilité. Et surtout cet amour, l’amour de sa vie qu’il a décidé de ne pas oublier. Qui le ronge doucement. Sa façon de s’exprimer avec lassitude, la manière dont il vide ses verres d’alcool pur illustrent l’état de cet homme qui ne cherche pas d’échappatoire.
De son côté la femme semble heureuse. Pleine d’énergie, elle mitraille de questions son interlocuteur. Elle cherche à nouer un lien. Une proximité. Elle se sent seule. Abandonnée. De son air naïf transpire une détresse. Les minauderies de la jeune femme vont permettre cette rencontre ambiguë où les langues se délient. Chacun se retournant vers son passé.

Le barman s’ouvre avec émotion sur cet amour avorté. Elle l’a quitté du jour au lendemain. Avec beaucoup de sagesse, il souligne l’importance de vivre dans l’instant présent « comme en Afrique ». Cesser de se poser des questions et simplement profiter de ce qui survient. Il n’applique pas ses préceptes. Et vit dans ses souvenirs. Il ne parvient pas à l’oublier. Il ne le veut pas. Elle aussi est habitée par une souffrance lointaine. Qui s’exprime en présence de cet homme. Pourtant, pendant quelques minutes ils se retrouveront. A l’unisson. Yeux dans les yeux. A savourer ce moment présent. Avant de retomber dans leurs rancœurs.

« La parenthèse du Mimosa » est un spectacle touchant qui souligne la nécessité de vivre le présent avec intensité. C’est maintenant au spectateur de ne pas tomber dans les mêmes travers. Profiter du spectacle sans être happé par des préoccupations extérieures. Vivre sans traîner un fardeau passé !

La parenthèse du mimosa

Auteur : Grégoire Aubert
Avec Alexandra Lumbroso, Jean Luc de Tartès
Metteur en scène : Jean Luc de Tartès, Isabelle Erhart

Dates et lieux des représentations: 

- Jusqu'au 1 novembre 2018 au Théâtre du Nord Ouest (13 rue du Faubourg Montmartre,75009 Paris)