Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Les caprices de Marianne : une gourmandise romantique théâtrale de la cie 13

Écrit par Delphine Caudal Catégorie : Théâtre Mis à jour : mercredi 22 août 2018 07:22 Affichages : 1297

caprices de MariannePar Delphine Caudal - Lagrandeparade.fr/ « Malheur à celui qui, au milieu de la jeunesse, s'abandonne à un amour sans espoir! Malheur à celui qui se livre à une douce rêverie avant de savoir où sa chimère le mène et s'il peut être payé de retour! »

Quel plaisir de savourer de nouveau « Les caprices de Marianne » … Un second souffle est donné à la pièce par la talentueuse et élégante Compagnie 13. Écrit en 1833 et présenté à La Comédie Française en 1851, le texte continue de séduire par sa poétique prose. Fines, subtiles, les répliques d’Alfred de Musset ont été brillamment travaillées par Pascal Faber. Le jeu des comédiens, quant à lui, est très professionnel, et d’un haut niveau théâtral.

À mi-chemin entre la comédie et le drame, la pièce en deux actes saisit le public. C’est l’histoire d’un caprice de femme, d’un amour non partagé, d’une fatalité révoltante. Une histoire où un drame se dessine sans que l’on ne puisse y faire grand-chose.
Coelio brûle d’amour pour Marianne qui ne lui prête que très peu d’intérêt. Elle est mariée au juge Claudio, très soupçonneux. Octave, cousin de Marianne, plaide la cause de son bon ami auprès de la belle. Mais celle-ci s’offre à lui. Il la repousse, et le triangle amoureux subit lui aussi les caprices du destin.
Très habilement, la pièce en profite pour mettre en exergue la vision masculine de la femme, grâce au personnage de Marianne.

Qu’est-ce après tout qu’une femme ? L’occupation d’un moment, une ombre vaine qu’on fait semblant d’aimer pour le plaisir de dire qu’on aime. Une femme ! c’est une distraction ! Ne pourrait-on pas dire, quand on en rencontre une : Voilà une belle fantaisie qui passe… ?

Pierre Azéma dans son rôle de libertin, retient l’attention. Il oscille formidablement bien entre le comique, le drame et la tragédie. On salue également la prestation de Vanessa Cailhol, sublime et éloquente en capricieuse Marianne, sans oublier quelques applaudissements pour les décors et costumes.

C’est somme toute, une gourmandise romantique qui serait bien regrettable de laisser passer…

Les caprices de Marianne
Auteur : Alfred de Musset (1833)
Interprète(s) : Pierre Azéma, Vanessa Cailhol, Brock, Séverine Cojannot, Pascal Faber, Frédéric Jeannot
Metteur en scène : Pascal Faber
Assistante metteur en scène : Bénédicte Bailby
Costumes : Madeleine Lhopitallier
Lumières : Sébastien Lanoue
Décor : Cynthia Lhopitallier
Univers sonore : Jeanne Signé

Dates et lieux des représentations : 

- Découvert au Théâtre des Lucioles ( 10, rempart Saint Lazare, 84000 – Avignon) en juillet 2018 au Festival d'Avignon OFF 2018