Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Pas pleurer : Marie-Aurore D’Awans, Lydie Salvayre et les femmes au coeur de la guerre civile espagnole

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Théâtre Mis à jour : mercredi 15 août 2018 09:49 Affichages : 180

pas pleurerPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ « Pas Pleurer » est le récit par Lydie Salvayre de l’histoire de sa mère, surnommée «  Montse » qui vit la guerre civile espagnole l’été 1936. Elle avait alors 15 ans et aujourd’hui, à 90 ans , si sa mémoire lui joue des tours, elle n’a étrangement pas oublié un détail de cette courte période. En compagnie de sa fille et d’une petite anisette, elle narre sa Catalogne natale : la vie rythmée par les récoltes d’olives et les bals, les mariages arrangés, les cancans des villages, son frère Josep, séduit par les théories anarchistes, et Diego, son rival stalinien, les premières tentatives de collectivisation, les déceptions après avoir pensé que tout pourrait changer..

Une mauvaise pauvre est une pauvre qui ouvre sa gueule.

Le texte de Lydie Salvayre, empreint d’autant de détails tendres et drôles que de véracité historique, est à lui tout seul une raison de découvrir le spectacle. Marie-Aurore D’Awans s’en est emparée avec espièglerie et justesse, endossant les voix des divers personnages qui traversent ce destin, empoignant les coups de gueule de cette forte personnalité de femme - « Elle a l’air bien modeste?! » et malaxant les impropriétés de langage et la langue catalane de manière pertinente.
On aime ce texte qui tout à la fois rend hommage à une mère, au pouvoir des mots et à leur capacité à faire rêver et à tous ceux qui ont l’audace de vouloir autre chose que ce que le système en place leur propose. Truffé de phrases qui ont la force des aphorismes, il séduit immédiatement et si l’on n’a pas été totalement convaincu par la création sonore de Malena Sardi et que le mouvement parfois sur scène n’était pas en osmose avec l’émotion qui traversait le plateau, « Pas pleurer » est l’occasion de vivre une heure de théâtre intelligente qui nous rappelle de ne pas baisser les bras. Jamais.

Le sens des réalités, c’est celui des renoncements.

Pas pleurer
Adapté du roman de Lydie Salvayre
Adaptation et mise en scène: Denis Laujol
Assistant: Julien Jaillot
Avec: Marie-Aurore d'Awans
Musicienne: Malena Sardi
Mouvement: Claire Picard
Scénographie: Olivier Wiame
Lumières: Xavier Lauwers
Création sonore: Malena Sardi
Voix off: Alexandre Trocki
Création vidéo: Lionel Ravira
Responsable technique : Thomas Kazakos
Régie : Julie Bernaets, John de la Hogue

Une coproduction de Ad Hominem, du Théâtre de Poche et de La Charge du Rhinocéros. Réalisé avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du Théâtre. Avec l’aide du Théâtre des Doms.
Pas Pleurer (Prix Goncourt 2014) est édité aux Editions du Seuil / Editions Points.
Marie-Aurore d’Awans a reçu le Prix du Meilleur espoir féminin aux Prix de la Critique belge 2017.


Durée: 1h15

Dates et lieux des représentations:
- Du 6 au 26 juillet 2018 au Théâtre des Doms à 14h30 - Festival d’Avignon Off 2018