Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Tartiufas : Oskaras Koršunovas explose les faux-semblants et fait la satire de notre société du paraître hypocrite

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Théâtre Mis à jour : mercredi 15 août 2018 08:40 Affichages : 176

TartufiasPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Si l’on n’est pas toujours convaincu par le parti-pris d’Oskaras Koršunovas qui prive certaines scènes anthologiques de leur sens ou de leur drôlerie, l’on applaudit toutefois immédiatement l’originalité délicieuse et le décalage jubilatoire de cette mise en scène impertinente qui se permet, entre autres, de faire d’Elmire, une épouse vampirisante de taille, d’Orgon, un politicien obsédé par son image et de Mme Pernelle une veuve à l’autorité pétéradante - qui en rajoute des caisses parce qu’elle ne dispose que d’une scène - la pauvre! 

Mises en abîme itératives donnant lieu à des moments désopilants, scénographie baroque époustouflante multipliant les situations comiques, travail sur la vidéo en coulisses et sur le plateau pour rendre terriblement contemporaine cette comédie grinçante, clins d’oeil constants à notre vie sur les réseaux ( la page Facebook d’Orgon, les selfies Snapchat du père et de la fille…), ce « Tartiufias » séduit autant qu’il désarçonne…Certaines scènes méritent à elles seules le déplacement : l’ouverture avec Mme Pernelle, le dialogue au travers des miroirs entre Orgon et Mariane, Dorine à cheval sur les toilettes, Damis la tête dans ses jeux-vidéos, Tartuffe diablotin qui se rit devant la glace, un banc transparent permettant de piéger l’hypocrite, un « ah » génial que l’on a oublié…
La présence d’un piano joueur, l’utilisation pertinente des médias technologiques, le jeu des acteurs, décalé et déjanté, font de cette comédie une farce pétillante et cynique qui nous rappelle combien nous perdons le sens des réalités. Pièce-manifeste, où l’on croise l’image d’un Trump & Poutine s’embrassant, ici, au delà de sa critique intrinsèque de l’hypocrisie ambiante, l’on appuie aussi sur la passivité des temps modernes et notre tendance à devenir des réceptacles d’images et d’informations…or plus on est spectateur, moins on vit…Etonnant message lorsque l’on est au théâtre mais…message salvateur que nous serions tous bien sages de prendre au sérieux : tous les Tartuffe ne sont pas forcément de chair et d’os et les jeux de dupes et de pouvoirs usent aujourd’hui de moyens plus pernicieux et invisibles qui font de nous des dindons dignes d’Orgon!

Tartufias
Avec Remigijus Bucius, Kestutis Cicenas, Vesta Grabstaite, Darius Meškauskas, Eimantas Pakalka, Agnieška Ravdo, Rasa Samuolyte, Giedrius Savickas, Nelé Savicenko, Salvijus Trepulis, Toma Vaškeviciute
Et Joris Sodeika (piano)
Texte : Molière
Traduction : Aleksys Churginas
Mise en scène : Oskaras Koršunovas
Chorégraphie : Vesta Grabštaité
Musique : Gintaras Sodeika
Scénographie : Vytautas Narbutas
Lumière : Eugenijus Sabaliauskas
Vidéo : Algirdas Gradauskas
Costumes : Sandra Straukaité
Assistanat à la mise en scène : Antanas Obcarskas
Production : Lithuanian National Drama Theatre
Avec le soutien du Ministère de la Culture de Lituanie

Tartiufas © Christophe Raynaud de Lage

Dates et lieux des représentations :
- Du 17 au 21 juillet 2018 à l’Opéra-Confluence d’Avignon - Festival d’Avignon 2018

Tartufias