Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

No Women’s Land : un récit journalistique percutant intelligemment mis en scène par Luca Luca Franceschi

Écrit par Delphine Caudal Catégorie : Théâtre Mis à jour : jeudi 26 juillet 2018 16:12 Affichages : 353

No womanPar Delphine Caudal - Lagrandeparade.fr/ "No Women’s Land" est un récit journalistique percutant sur la migration féminine : marchandise des corps et lutte acharnée pour la survie.

Le « féminicide »: tuer une femme pour le seul motif d’être une femme. Acte effroyable, difficile à croire et pourtant rentré dans les habitudes des gangs et cartels centraméricains.
Camilla Panhard, après cinq années d’enquête, restitue le parcours des migrantes, fuyant Honduras, Salvador et Guatemala. Elle décrit au plus près les émotions ressenties par tous ceux qui côtoient de près ou de loin cette périlleuse traversée. Par des témoignages poignants, dans une mise en scène riche et variée, la force souhaitée est donnée aux mots. On ne peut qu’en sortir bouleversé et éveillé à cette triste réalité.

« No Women’s Land », c’est une pièce de théâtre inspirée du roman éponyme, parue en 2016, et qui suit le trajet de ces quelques femmes, courageuses, préparées au pire pour « offrir à leurs enfants des études et trois repas par jour ». Le constat est saisissant. Lucides et prêtes à tout, elles savent qu’elles payeront le prix du viol et de la torture pour épouser le rêve américain.

Les mots de la journaliste, interprétée par Carole Ventura, sont brefs, percutants, énoncés tantôt en français, tantôt en espagnol, et résonnent dramatiquement dans le théâtre de l’Entrepôt. Les témoignages bouleversent par les atrocités commises. On apprécie la simplicité des récits, mais aussi la franchise de la journaliste «  je n’ai pas eu le courage de les suivre. (…) Je n’ai pas pu ». Un récit au plus près de la vérité, aussi terrible soit-elle, pour donner de la voix à ceux qui n’en ont pas les moyens, les oubliées.

C’est un combat de femme percutant, réaliste, porté jusqu’à nous grâce à l’admirable travail de la compagnie Dell Improviso. La mise en scène mérite d’être saluée : trois comédiens sur scène alternent scènettes, chorégraphies contemporaines, séquences vidéos, projection de portraits avec justesse et énergie. Une réalisation théâtrale méritoire et sans aucun doute l'une des meilleures d’Avignon !

No Women’s Land
Metteur en scène : Luca Franceschi
Artistes : Carole Ventura, Nora Alberti, Daniel Sieteiglesias
Vidéo : Kristina Ianatchkova

Dates et lieux des représentations: 
-Jusqu’au dimanche 29 juillet 2018 à 19h30 - Relâche le mercredi - au Théâtre de l’Entrepôt (1 ter Boulevard Champfleury, 84 000 Avignon)

No women