Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

ClaudelKahloWoolf : un "moment théâtral" en compagnie de trois figures féminines d'exception

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Théâtre Mis à jour : mercredi 18 juillet 2018 15:26 Affichages : 307

FridaPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Imaginez la rencontre improbable mais ô combien excitante entre trois femmes d’exception : Camille Claudel, Frida Kahlo et Virginia Woolf. Au cours de cette rencontre se produisent des situations inattendues...elles s’y confrontent, dévoilant tout à la fois leur intimité et leur dimension inconsciente.

Un monde parallèle, singulier, mêlant la gravité et l’humour, s’instaure, interrogeant leur légende. ClaudelKahloWoolf est une création traversée par différentes disciplines, théâtre - performance - mouvement - vidéo - son - musique. Nous avons rencontré Mónica Mojica, metteure en scène et comédienne pour cette pièce qui a aussi pour ambition de questionner le combat que mène les femmes dans un monde patriarcal.

Qu’est-ce qui a déclenché l’impulsion de cette création? L’envie de promouvoir le combat permanent des femmes pour leur liberté? ...ou plutôt l’admiration pour ces trois femmes d’exception?
Les deux, mais mon envie vient principalement de l’admiration que je ressens pour le caractère universel de la création de ces trois artistes. Ce qui me fascine aussi c’est la relation étroite de leur vie et leurs œuvres. Bien évidemment, il y a aussi le combat qu’elles ont mené pour pouvoir réaliser leur vocation dans un monde où les hommes ont le pouvoir. Ceci dit, ce qui m’intéresse c’est l’être humain et mon travail parle autant des hommes que des femmes ; dans cette pièce l’homme est présent aussi à travers elles.

Comment s’est composé le texte? A partir d’improvisations? Avez-vous eu très vite une idée précise des comédiennes que vous souhaitiez pour incarner ces personnages féminins?
Une partie des textes arrive, préparée par moi sur le plateau, puis il évolue pendant les improvisations avec les comédiennes. Pour moi, toutes les disciplines qui intègrent la création bougent en permanence, il s’agit d’un laboratoire de recherche.
Pour les comédiennes, ça a été un long chemin. J’ai fait une première étape de recherche au Carreau du Temple avec deux comédiennes qui avaient beaucoup du mal à comprendre ma façon de travailler ou « langage ». Par la suite j’ai décidé de faire appel à des comédiennes formées à l’école Jacques Lecoq dont je suis moi-même diplômée. Après une audition qui a duré 5 jours j’ai choisi, pour Virginia Woolf, Jessica Hinds une comédienne anglaise, pour Camille Claudel, Clara Rousselin, une comédienne française.

Laquelle de ces trois femmes incarnez-vous vous-même? Et pourquoi?
En général je joue dans mes créations, et pour Frida Kahlo, le choix était une évidence même si elle était mexicaine et moi colombienne.C’était assez intuitif.

Le philosophe Alain Badiou est venu découvrir le spectacle à Avignon. Qu’y-a-t-il aimé ?
Je crois que c’est ce qu’il résume, et que j’ai beaucoup aimé, par la phrase :…."« moment théâtral » plutôt qu’une représentation, ou même qu’une pièce". C’est un très beau commentaire, je trouve qu'il a vraiment saisi l'intention et la profondeur que je voulais développer avec ce projet. Pour le reste je vous laisse découvrir le texte en entier.

On peut lire dans votre note d'intention qu’il y a dans cette pièce « une ambivalence entre le réel et la fiction qui cherche à transcender les codes traditionnels de l’espace théâtral et explore les rapports qu’entretiennent présence du réel et représentation »? Comment cela s’exprime-t-il sur le plateau? Grâce à la scénographie, à la création-vidéo, au jeu des comédiennes?
Cet aspect est présent dans la forme et le « langage théâtral ». Ainsi les coulisses sont visibles, les changements des habits aussi, la scène se transforme sans cesse devant le spectateur, il n’y a pas d’artifice. Même la brume qui envahit le dispositif est mise en œuvre par un « technicien » visible, la seule présence masculine sur le plateau.

CLAUDELKAHLOWOOLF

Cie Horizontal - Vertical
Distribution : Jessica Hinds /Virginia Woolf - Clara Rousselin / Camille Claudel - Mónica Mojica/ Frida Kahlo
Dramaturgie, conception et mise en scène : Mónica Mojica
Musique originale et son : Alejandro Gómez Upegui
Collaboration à l’écriture : Ivan Dosto
Conseillère dramaturgie : Yelena Moskovich
Vidéo : Patrick Laffont
Scénographie : Lina López
Coiffe de Cerf : Erhard Stiefel
Création costumes : Sylvia Sánchez Montoya
Lumière : Jean Michel Bauer
Assistant de direction : Juan Miguel Marín
Régie technique : Samuel Halfon
Texte original et extraits des œuvres de Virginia Woolf, des lettres de Camille Claudel et Frida Kahlo
Soutiens et partenaires : LA MENAGERIE DE VERRE / CARREAU DU TEMPLE / LA SOFRA /THÉÂTRE ARTÉPHILE

Dates et lieux des représentations:
- Du 6 au 27 juillet 2018 à 22h10 Relâche les 8, 15 et 22 juillet - au Théâtre Artéphile - Avignon Réservations : 04 90 03 01 90 - Festival Avignon Off 2018