Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Mon grand-père : une histoire de famille en compagnie de Stéphanie Marc

Écrit par Victor Waque Catégorie : Théâtre Mis à jour : vendredi 6 juillet 2018 15:33 Affichages : 233

grand pèrePar Victor Waqué - Lagrandeparade.fr/ Une femme seule sur scène, le regard lointain. Elle se remémore ses souvenirs de familles. Les tics de langages de ses parents. Les certitudes de son grand-père. Le vocabulaire suranné de sa tante. Chaque réminiscence s’apparente à une rivière d’images souvent drôles, parfois tristes, d’une famille presque comme les autres.

Cette pièce montée par l’artiste Valérie Mréjen s’inscrit dans la continuité de son exposition de 2012 au centre Pompidou « Portrait de familles ». L’exposition visait à interroger les mots et leur hybridation dans le quotidien familial. La langue française a sa grammaire, son vocabulaire répertorié dans le dictionnaire. Sous cette stabilité apparente, le langage ne cesse d’évoluer. Les mots sont réappropriés, modelés, et demeurent pour quelques temps dans la mémoire collective. Le texte de Valérie Mréjen s’amuse à répertorier les expressions de son cercle familial en les insérant dans des moments de vie.

Sur scène, elle reconstitue la salle à manger familiale. Mettre la table. Préparer les verres à vin. Les verres à eau. Installer un plateau d’apéritif. Remonter les tableaux au mur. Installer les chaises. Pour donner corps à ses souvenirs.
Des souvenirs souvent cocasses qui mettent en avant toute la bizarrerie de la vie familiale. La ridicule vengeance du grand-père contre son ex-femme qui entraîne le suicide de son beau-père. Les remarques racistes suite à l’arrivée d’un gendre d’Afrique du nord. La prégnance de l’homophobie dans le discours du grand-père ignorant sciemment l’homosexualité de sa fille. Chaque souvenir rebondit sur le précédent. Tous sont décrits à travers les propres mots de son entourage. Un idiome attachant.

On regrette néanmoins l’absence d’une véritable histoire : les anecdotes s’enchaînent, se recoupent, sans ordre apparent. Le spectacle commence comme il finit, par un petit récit familial. Sans chute. Une sensation de décousu.

« Mon grand-père » est une pièce qui nous plonge dans une famille, ses mots, ses maux. Une immersion qui fait écho à l’expérience de chacun.


Mon grand-père
Texte de Valérie Mréjen

Mise en scène : Dag Jeanneret

Avec : Stéphanie Marc

Scénographie : Cécile Marc

Lumières : Christian Pinaud

Photo : Marie Clauzade
Production : Cie In situ | La Cie In Situ est conventionnée par la DRAC Occitanie | Remerciements au CDN de Montpellier, à La Baignoire - lieu des écritures contemporaines Montpellier et à L’Alimentation Théâtrale | Le texte est édité aux Editions Allia

Dates et lieux des représentations:
- Du 28 au 30 juin 2018 au Printemps des Comédiens ( 34)
- Du 6 au 27 juillet 2018 au festival off d’Avignon, à Artéphile à 16h20 (relâches les 8, 15 et 22 juillet)