Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Berlin Kabarett : bienvenue, meinen Damen und Herren !

Écrit par Serge Bressan Catégorie : Théâtre Mis à jour : dimanche 10 juin 2018 21:23 Affichages : 497

BerlinPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Qu’on se le dise, qu’on ne l’oublie jamais : la bête immonde est là, tapie, prête à bondir à tout moment. Comme ce fut à Berlin dans les années 1920- 1930… c’est bien la grande leçon que nous rappelle « Berlin Kabarett », le formidable spectacle musical écrit et mis en scène par Stéphan Druet. C’est enjoué, c’est venimeux. Sur la scène, on est tout emporté dans cette République de Weimar qui n’a pas pu grand-chose contre la montée du nazisme en Allemagne. Spectateur, on plonge dans un univers où l’on entend encore et encore Marlene Dietrich- définitif ange bleu, et on se rappelle l’ambiance de « Cabaret », le film de Bob Fosse, ou encore ceux de Luchino Visconti (« Les Damnés ») et Liliana Cavani (« Portier de nuit »). Et puis, on est happé immédiatement par le personnage de Kirsten. Elle est la patronne d’un des grands cabarets de Berlin- sur le plan économique, c’est le temps de la misère, et sur le plan idéologique et moral, c’est la décadence. Elle a eu pour amant Karl, un journaliste-écrivain juif et communiste ; elle a un fils homosexuel, Viktor, qu’elle déteste… Il y a aussi dans son Berlin Kabarett un jeune pianiste, Fritz- lui aussi, juif et communiste, et deux autres musiciens. Il se dit également que Kirsten fricote avec quelques membres du parti nazi… Pour Stéphan Druet, l’auteur et metteur en scène de la pièce, « Kirsten représente ces femmes cyniques, qui couchaient avec les nazis, devenues nihilistes par peur, par besoin, parce que ces années-là- nous sommes en 1928- avaient plongé les mœurs et les consciences de l’Allemagne dans un chaos total ».

Avec Kirsten, c’est un voyage en mots, paroles et musiques dans une période parmi les plus sombres de l’Histoire allemande. Ecrit par Stéphan Druet- qu’on avait déjà applaudi pour « L’Histoire du soldat » (Molière 2018 du meilleur spectacle musical), cette pièce de théâtre musical dépeint parfaitement le cabaret allemand, lieu de plaisir mais aussi de résistance. « Berlin Kabarett », c’est enjoué, parfois délirant, un peu glauque, délicieusement amoral, furieusement politique. Et la distribution n’y est pas pour rien, emmenée par le formidable Sebastiàn Galeota en fils détesté par sa mère, aussi comique que tragique, chantant et dansant à la perfection, et la grande Marisa Berenson. A 71 ans, elle se produit pour la première fois sur une scène parisienne- mannequin star des années 1960, lumineuse actrice pour Luchino Visconti (« Mort à Venise »), Bob Fosse (« Cabaret ») ou encore Stanley Kubrick (« Barry Lyndon »). Dans les habits de Kirsten, elle habite pleinement ce « Berlin Kabarett ». Elle y promène nonchalamment son élégance folle, elle y chante et y danse avec classe et grâce. Oui, bienvenue au cabaret, meinen Damen und Herren !

Berlin Kabarett  de Stéphan Druet
Mise en scène : Stéphan Druet.
Avec Marisa Berenson, Stéphane Corbin ou Simon Legendre, Sebastiàn Galeota, Jacques Verzier ou Olivier Breitman, Loïc Olivier ou Hugo Chassaniol, Victor Rosi.
Musique de Kurt Weill, Stéphane Corbin, Friedrich Hollaender, Fred Raymund, Dajos Béla, Henri Christiné.
Chorégraphies : Alma de Villalobos.
Durée : 1h20.

Dates et lieux des représentations :
- Jusqu’au 15 juillet 2018. Du jeudi au samedi, 21h. Dimanche, 17h30. Reprise du 15 novembre 2018 au 06 janvier 2019. 

Au Théâtre de Poche- Montparnasse
75 boulevard du Montparnasse
75 006 Paris
Tél. : 01 45 44 50 21
www.theatredepoche-montparnasse.com