Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Les Franglaises : le quizz-blind-test déjanté d'une bande de potaches talentueux

Écrit par Guillaume Chérel Catégorie : Lyrique Mis à jour : dimanche 27 octobre 2019 22:01 Affichages : 321

franglaisesPar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.com/ C'est le genre de spectacle qui non seulement vous donne la pêche mais vous rajeunit de plusieurs dizaines d'années parfois. Le principe est simple : la troupe des Franglaises (une bonne douzaine d'artistes complets) s'amuse à interpréter de grands tubes anglophones littéralement traduits dans la langue de Molière. Et c'est là qu'on se rend compte qu'on a dansé sur des chansons aux paroles parfois surréalistes, ou carrément débiles... Déjà ça c'est drôle.

Elle reprend ainsi : « Si tu veux être », des « Filles Epicées », (« Wannabe » des Spice Girls), « Tu peux garder ton chapeau » de Joseph Cocker (« You Can Leave Your Hat On » de Joe Cocker), mais aussi « Dans la marine » des « Gens du Village » (« In the Navy » des Village People) – il y a aussi YMC (en français dans le texte Ygrec Aime Cé, forcément...), « Billy Jean » de Michel, fils de Jacques (Michael Jackson) et « Le spectacle doit continuer » de Reine (« The Show Must Go On » de Queen). Etc, la suite à l'avenant. Un M. Loyal joue les Nagui narquois, en interrogeant le public qui participe ainsi au spectacle avec joie.

Ce n'est quand même pas la « fête à la saucisse » (on est dans le joke et le clin d'œil perpétuel). On se moque gentiment mais sans caricaturer ni dénaturer. Il s'agit de revisiter, voire ré-en-chanter des standards qui ont fait leur preuve ; manière de leur rendre hommage sans les ridiculiser. C'est donc fait avec subtilité malgré leurs vrais/faux gros sabots. Chaque interprète a son caractère propre – comme dans une BD ou un dessin animé : il y a la fille du producteur, à l'air coincée (mais pas tant que ça à la finale : elle s'envoie en l'air !), comme Daniel, avec son pull sur les épaules (que le public adopte), et le petit joueur de flute qui déteste celle qu'il est censé aimé, sans oublier la danseuse allemande, etc... Tout semble se passer bien mais le décor finit par exploser de partout, comme le spectacle qui semble aller vau-l'eau, alors que tout est en place et pensé évidemment.

Le tour de force des Franglaises est de garder la fraîcheur et la spontanéité des débuts, alors que ce spectacle a déjà conquis près d'un million de spectateurs. « Ils » reviennent pour une 5ème saison à Bobino (rue de la Gaité, ça tombe bien) et ça dépote. C'est hilarant car c'est fait de la manière la plus absurde qui soit... « Michel Fils-de-Jacques » (Michael Jackson) et la « Reine » (Queen) sont en vedettes. Mais il y a aussi les « douces chaussures bleues » (Blue sweet shoes), etc... Cela donne un show hors du commun, avec l'humour, par l'absurde, des Monty Python, et la gauloiserie à la bonne franquette. Il y a du suspense et des rebondissements. Cette jeune bande de potaches, joyeux lurons sautillants, font passer un bon moment communicatif aux plus anciens. Sans se moquer, insistons... Les interprètes sont tous plus talentueux et drôles les un(e)s que les autres. Le genre de spectacle à s'offrir pour les fêtes, parce qu'il rend heureux.

Les Franglaises

Durée : 1h40

Le site des Franglaises

Dates et lieux des représentations: 

- Jusqu'au 29 février 2020 à Bobino( 14-20, rue de la Gaité – 75014 Paris)  Résa : 01 43 27 24 24 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Métro Gaité