Winston Mc Anuff et Fixi : ....de retour sur fond de Big Brother

Écrit par Guillaume Marcenac Catégorie : Lyrique Mis à jour : vendredi 21 décembre 2018 12:01 Affichages : 644

brotherPar Guillaume Marcenac - Lagrandeparade.fr/L'indéboulonnable Winston Mc Anuff est de retour, toujours en excellente compagnie ; en effet Fixi partage à nouveau la scène (et les studios) avec lui, comme depuis maintenant plus de 10 ans.

Comment résumer Electric Dread aka Winston Mc Anuff ? Une carrière monumentale, une liste de partenaires d'aventures musicales à tomber par terre, et une place bien au chaud dans le paysage musical français depuis qu'il a croisé le label Makasound en 1999.
Né en 1957 en Jamaïque, Winston Mc Anuff a commencé par écumer les scènes du monde entier avec son groupe The Black Kush dans les années 1970-1980. Et c'est donc à la fin des années 90 qu'il rencontre les créateurs du label français Makasound. S'en suit la réédition de deux albums, et la publication d'une compilation des 20 premières années de carrière de l'artiste : Diary of the silent years, 1977-2000.
Les années 2000 démarrent sur les chapeaux de roue, et après avoir enchaîné les collaborations avec des artistes français de renom (Bazbaz, Java..), Winston Mc Anuff sort l'album Paris Rockin en 2006. En plus de Fixi (alors accordéoniste de Java) qui fait déjà partie de l'aventure, le jamaïquain y est accompagné de -M- et Cyril Atef (Bumcello) - excusez du peu ! Le style musical a déjà pris de la distance avec le "tout reggae", et les baroudeurs Fixi et Mc Anuff nourrissent textes et sonorités musicales de leurs multiples voyages et rencontres.
12 ans et deux albums plus tard, le duo repart sur les routes avec leur nouvel opus, Big Brother, au titre particulièrement évocateur...et habilement ambigu. Fixi et Mc Anuff se sont entourés d'une nouvelle formation rythmique, de jeunes et talentueux musiciens que sont Mathilda Haynes à la guitare, Natascha Rogers à la batterie/percussions et Sebastien Richelieu à la basse.
On s'attend évidemment, à la vue d'Electric Dread qui débarque sur scène, à se prendre une bonne claque de reggae (les clichés ont la vie dure). Mais une fois encore il n'en est rien. Salsa et maloya côtoient avec évidence - et élégance - jazz funk et rythmes brésiliens. Les riffs de guitare portent un groove omniprésent, nourri par une batterie teintée de percus et une basse grasse à souhait. Tous les ingrédients sont réunis pour proposer une large combinaison de styles musicaux afros et latinos ; l'accordéon de Fixi terminant d'apporter une coloration harmonique unique, propre aux projets du duo Mc Anuff / Fixi. Les textes du chanteur jamaïquain restent, quant à eux, relativement universels et humanistes, en ligne avec le militantisme affiché des deux artistes (l'idée de l'album serait née d'un réveillon du nouvel an - pour et avec des migrants - passé dans la jungle de Calais fin 2015). Rien de révolutionnaire donc avec ce nouvel album, mais une production musicale particulièrement léchée. Et une forme de maturité dans le duo Fixi/Mc Anuff, un peu comme un bon vin qui aurait bonifié avec le temps.

Big Brother
Chapter Two Records
Parution : septembre 2018

Découvert le 13 décembre 2018 au Théâtre Jean Vilar ( Montpellier) 

Dates et lieux des prochains concerts : 
- Chelles (77) le 15 mars 2019
- Massy (91) le 16 mars 2019
- Grande Synthe (59) le 21 mars 2019
- Arras (62) le 22 mars 2019
- Gignac (34) le 13 avril 2019