Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Montpellier Danse : une délicieuse soirée avec Forsythe de La Compañia Nacional de Danza

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Danse Mis à jour : mercredi 4 juillet 2018 17:19 Affichages : 256

vertiginousPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ La Compañia Nacional de Danza d’Espagne est dirigée depuis 2011 par José Carlos Martinez, danseur étoile venu du Ballet de l’Opéra de Paris. Elle a offert au Festival Montpellier Danse 2018 un remarquable programme William Forsythe.

Ce chorégraphe, natif de New-York, s’est formé en Floride aux côtés de Nolan Dingman et Christa Long, a dansé pour le Ballet de Stuttgart où il est ensuite nommé chorégraphe résident en 1976 et ce pour plusieurs années. Il est ensuite à la tête du Ballet de Francfort de 1984 à 2004. En 2005, il fonde un nouvel ensemble qu’il dirige jusqu’en 2015. Ses créations les plus récentes ont été développées et interprétées pour l’instant exclusivement par la Forsythe Company tandis que ses oeuvres antérieures figurent maintenant au répertoire des principaux ballets internationaux dont le Mariinsky Ballet, le New York City Ballet ou le Ballet de l’Opéra de Paris.
Les 30 juin et 1 juillet 2018, au Corum, ont été présentées trois de ses pièces, superbes d’inventivité. "The Vertiginous Thrill of Exactitude", sur le final de la 9e Symphonie de Franz Schubert, est une merveille de pointes et de virtuosité technique. Les danseurs parés de justaucorps et de tutus de couleurs vives offrent une « leçon » de danse classique, un véritable rêve de petits rats de l’opéra!

Dès l’ouverture d’"Artifact Suite", on est saisi par l’esthétique que confèrent les lumières, le découpage de l’espace, les jeux de perspective et l’agencement du corps de ballet. Bras-croisillons, bras-aiguilles de montre, corps-motifs, corps-colonnes, sauts prodigieux, costumes dont les couleurs ne cessent de changer de nuances de par le jeu d'ombres et de lumières, au gré de la musique de Jean-Sébastien Bach, c’est un spectacle aussi hypnotique qu’époustouflant. Un enchantement visuel aux effets d’optique saisissants qui se décline en tableaux scandés itérativement par le son d’un gong mystérieux et par des mains qui claquent, seules présences qui réancrent cette création fantastique dans la réalité.

"Enemy in the Figure", considéré aujourd’hui comme un chef d’oeuvre chorégraphique, clôture cette soirée. Un ballet tout en noir et blanc où le plateau, simplement éclairé par un projecteur, laisse voir des silhouettes qui se découpent sur un décor ondulé. Sur une composition de Thom Willems, ceints de costumes magnifiques qui jouent avec leurs mouvements, les danseurs offrent une chorégraphie tournoyante, véloce et empreinte d’une atmosphère singulière mémorable. 

ArtifactUne soirée avec Forsythe - Compañía Nacional de Danza
The Vertiginous Thrill of Exactitude
Chorégraphie, scénographie, lumière : William Forsythe
Musique : Franz Schubert
Costumes : Stephen Galloway"Mise en scène : Noah Gelber

Le 30 juin avec Helena Balla, Kayoko Everhart, YaeGee Park, Anthony Pina, Alessandro Riga
Le 1er juillet avec Aída Badía, Kayoko Everhart, Haruhi Otani, Erez Ilan, Esteban Berlanga

Production : Compañía Nacional de Danza de España
Première mondiale par le Ballet de Francfort le 20 Janvier 1996, Opéra de Francfort (Allemagne)
Première par la Compañía Nacional de Danza de España le 4 Mars 2016, Gran Teatre del Liceu, Barcelona (Espagne)


Artifact Suite
Chorégraphie, décor, lumière, costumes : William Forsythe
Musique : Part I J.S. Bach, Chaconne from Partita Nr.2 BWV 1004 in D-Minor joué par Nathan Milstein, Part II Eva Crossman-Hecht, joué par Margot Kazimirska
Mise en scène : Agnes Noltenius, Maurice Causey

Le 30 juin avec Lucie Barthélémy, Toby William Mallitt, Aída Badía, Isaac Montllor
Le 1er juillet avec Kayoko Everhart, Esteban Berlanga, Cristina Casa, Alessandro Riga
La Femme d’argile Elisabet Biosca (le 30 juin) et Mar Aguiló (le 1er juillet)

Kayoko Everhart, Aída Badía, Lucie Barthélémy, Cristina Casa, Natalia Muñoz, YaeGee Park, Mar Aguiló, Helena Balla, Rebecca Connor, Sara Fernández López, Sara Khatiboun, Agnès López, Sara Lorés, Clara Maroto, María Muñoz, Haruhi Otani, Giulia Paris, Laura Pérez Hierro, Ana Pérez-Nievas, Shani Peretz, Giada Rossi, Tamara Juárez, Leona Sivôs, Irene Ureña, Daniella Oropesa

Alessandro Riga, Esteban Berlanga, Anthony Pina, Yanier Gómez, Toby William Mallitt, Cristian Lardiez, Miquel Lozano, Ion Agirretxe, Niccolò Balossini, Juan José Carazo, Erez Ilan, Jesse Inglis, Rodrigo Sanz, Álvaro Madrigal, Marcos Montes, Benjamin Poirier, Iván Sánchez, Roberto Sánchez

Production : Compañía Nacional de Danza de España
Première mondiale le 15 septembre 2004, Scottish National Ballet,  eater Royal, Glasgow (Écosse)
Première par la Compañia Nacional de Danza de España le 22 Avril 2017, Palacio de Festivales de Cantabria, Santander (Espagne)


Enemy in the Figure
Chorégraphie, scénographie, lumière et costumes : William Forsythe
Musique : Thom Willems
Mise en scène : Ana Catalina Román

Le 30 juin avec Mar Aguiló, Aída Badía, Elisabet Biosca, Sara Fernández López, Agnès López, Shani Peretz, Esteban Berlanga, Erez Ilan, Niccolò Balossini, Alessandro Riga, Daan Vervoort
Le 1er juillet avec Kayoko Everhart, Irene Ureña, YaeGee Park, Sara Lorés, Rebecca Connor, Cristina Casa, Isaac Montllor, Ion Agirretxe, Juan José Carazo, Anthony Pina, Álvaro Madrigal

Production : Compañía Nacional de Danza de España
Première mondiale par le Ballet de Francfort le 13 Mai 1989, Opéra de Francfort (Allemagne)
Première par la Compañia Nacional de Danza de España le 18 mai 2001, Teatro Real de Madrid (Espagne)

Durée : 2h

Crédit-photo : JesusVallinas - Compagnia

Dates et lieux des représentations:

- Les 30 juin et 1 juillet 2018 au Corum - Festival Montpellier Danse

Artifact