La fameuse invasion des ours en Sicile : une merveilleuse invitation à danser avec les ours!

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Cinéma Mis à jour : mercredi 25 septembre 2019 21:47 Affichages : 663

oursPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ Connaissez-vous le conte fabuleux de Dino Buzzati, « La fameuse invasion des ours en Sicile »? Tout commence en Sicile…évidemment ! - le jour où Tonio, le fils de Léonce, le roi des ours, est enlevé par des chasseurs...

Affamés et désespérés de voir leur monarque dépérir au fil des saisons, un matin, le vieux sage Théophile donne l’idée à Léonce de partir à la recherche de Tonio en envahissant la plaine où vivent les hommes. A la tête d’une courageuse armée et avec l’aide d’un surprenant magicien, Léonce réussira à retrouver Tonio et à prendre la tête du pays. Mais le peuple des ours est-il vraiment fait pour vivre parmi les hommes?

Cette "Fameuse invasion des ours de Sicile" de Lorenzo Mattoti est une petite merveille d’intelligence et d’esthétique à plus d’un titre. Plaisir d’abord de plonger dans le récit admirablement conté de Dino Buzzati qui a l’art d'inventer des histoires d’une universalité bouleversante, d’une poésie lumineuse et d’une authenticité qui ragaillardit. Ici l’on suit avec enthousiasme les aventures extraordinaires d'un bon roi pacifiste au coeur d’or, à l’honnêteté exemplaire et à l’héroïsme chevillé. Et quel bonheur de croiser un héros de cette trempe-là à la physionomie bonhomme et au dévouement illimité ! Autour de lui gravitent pléthore de personnages brillamment croqués dont le conseiller arriviste, le magicien excentrique, l’aubergiste diabolique, la fidèle amie au courage bien trempé ou encore le jeune fils esthète attiré par la modernité.
Dans ce conte, Dino Buzzati évoque avec humour et finesse les conflits et les confrontations entre les générations, sait distiller ce juste parfum de nostalgie d’un « âge de miel » où les hommes et les ours vivaient en bonne intelligence, où l’on savait rester toutefois les pattes bien ancrées dans la terre et pêcher le poisson à la griffe à la rivière! L’auteur nous parle de la mort par le truchement d'un imaginaire d'une tendresse et d'une rondeur touchantes pour le public enfantin...qui y sera sensible à coup sûr…Il narre l’Histoire et ses sempiternelles redites où l’avidité du pouvoir et des richesses provoquent des agissements négatifs pour toute la communauté…et enfin ce conte rappelle qu’il existe aussi la possibilité d’un monde « où coulent les sources et où la vie est simple ». Un message positif et rassurant pour les générations nouvelles qui en ont bien besoin avec le pessimisme ambiant!

Lorenzo Mattoti a conçu un film d’animation qui s’est approprié de manière remarquable l’essence même de l’écriture de Buzzati. En insérant tout d’abord ce duo familial d’aèdes espiègles qui se réfugie pour la nuit dans une grotte et permet d’insérer au sein même de la fiction de Buzzati la dimension orale du conte populaire. Le graphisme, en outre, est d’une virtuosité épatante! Il joue avec génie sur des paysages aux couleurs euphoriquement saturées, des mises en scène aux perspectives aussi originales qu’enthousiasmantes…véritables tableaux qui s’animent en touches expressionnistes percutantes! Epatant travail sur la lumière et ses ombres joueuses qui se promènent sur les herbes folles, sur les visages autant que sur les murs… dont on ne se lasse pas!
oursLe design des personnages s’avère tout aussi réussi : le magicien ou encore le grand duc aux jambes sauterelles, les escadrons de soldats humains aux allures de jouets de plomb et leurs baionnettes- à la raideur horizontale terrassée par les boules de neige des ours!-, le manège entier du personnel de cirque qui s’exécute au spectacle...Tout cela superpose à l’esthétique incontestable du rendu visuel une forte puissance sémantique symbolique.

Sans cesse, l’oeil s’émerveille de la poésie des agencements imaginés et des aventures qui s’enchaînent dans des lieux tous plus merveilleux les uns que les autres… car c’est aussi à la belle nature sauvage - les arbres, la mer, les nuages- et aux silhouettes chatoyantes des belles villes du sud de l’Italie et leurs chaleureuses couleurs que ce film d'animation rend hommage.
N’oublions pas de saluer la musique de René Aubry qui accompagne de notes aux couleurs sensibles les péripéties de ces ours merveilleux!
Impossible d’envisager de passer à côté de ce petit miracle cinématographique qui a l’audace de proposer aux enfants un dessin et des effets d'animation d’une singularité percutante. Ah ce vert, ce bleu, ce rouge vif!
Venez danser avec les ours! On vous y promet de surcroît des gros cochons poilus métamorphosés en baudruches, des châteaux - hantés ou pas - mais toujours « hauts de plafond », des lucioles enchanteresses, une mer en écailles, des sortilèges feux d'artifice, des rires, des frissons, la « continuité de l’état », la modernité en question, un soupçon de commedia dell’arte - avec l’accent s’il vous plait!- ...le tout outrepassant - de loin - vos plus beaux songes! 

LA FAMEUSE INVASION DES OURS EN SICILE
D’après un conte de  Dino Buzzati
Date de sortie :  9 octobre 2019 
Durée : 1h 22min
Réalisateur :  Lorenzo Mattotti
Scénario : Jean-Luc Fromental et Thomas Bidegain
Avec  les voix de Jean-Claude Carrière, Jacky Nercessian, Leïla Bekhti…
Montage : Sophie Reine et Nassim Gordji Tehrani
Musique : René Aubry
Production : Valérie Schermann et Christophe Jankovic (Prima Linea Productions, essentiellement réalisé à Paris et Angoulême)
Sociétés de production : France 3 Cinéma, Pathé, Canal+, Ciné+, le CNC, Media, les régions Île-de-France et Nouvelle-Aquitaine, la Fondation Gan pour le cinéma, la Procirep, l’Angoa
Distribution : Pathé

A partir de 6 ans

A l'école?  Le conte de Dno Buzzati peut être lu à la fin du cycle 3...voire même en début de cycle 4 ( thème: aventure)

Découvert en avant-première le mercredi 25 septembre 2019 au Cinéma Diagonal ( 5, Rue de Verdun, Montpellier - Arrêt de Tram Comédie)